Championnats de France

Clermont-Ferrand 2016

Contente de m’être rendue ce weekend à domicile aux championnats de France par équipe et en ensemble qui se déroulaient à Clermont-Ferrand et très heureuse des retrouvailles indispensables qui découlent de ce précieux rendez-vous annuel.

Orléans assure sa première place par équipe en Nationale 1 avec, entre autres, la participation en individuel de deux gymnastes bulgares, Petya Borisova et Madlen Radukanova, invitées pour renforcer l’équipe aux côtés de l’ensemble, tactique mise en place aussi par Strasbourg, 4ème, et Nantes avec le passage d’une internationale portugaise, pour ne citer qu’elles. Ce procédé, totalement réglementaire en division nationale, fait polémique en ce qui concerne les valeurs d’un championnat national, qui du coup ne l’est plus que dans une certaine mesure. Nos voisins italiens ont entamé cette pratique depuis des années, amenant une nouvelle dynamique à la discipline, et ce, avec uniquement des gymnastes de haut niveau mondial. Kseniya Moustafaeva avait d’ailleurs participé à une de ces éditions et du côté français, cela n’avait pas choqué grand monde à l’époque. A priori d’autres disciplines sportives ne fonctionnent que de cette manière avec de très gros enjeux financiers et cela ne provoque pas de scandale pour autant. Personnellement, je ne suis ni pour, ni contre tant que cela apporte du positif à la pratique de notre sport qui a souvent tant de mal à être reconnu…

Néanmoins, on ne peut s’empêcher de comparer (c’est dans notre nature) avec, sans chercher bien loin, l’équipe de Solliès, médaillée d’argent qui aura rendu très fiers ses supporters avec une place 100% française qui devance le club de GRS Paris Centre, médaillé de bronze.

En Nationale 2, Aix-en-Provence est à son tour sacré champion de France devant Elbeuf et Pfastatt.

Sucy-en-Brie s’impose logiquement en Nationale 3 avec, en individuel, Danaé Collard et Hélène Deconninck, (à savoir qu’Hélène matchait également dans l’ensemble) qui s’entraînent au Pôle d’Evry. Quant à Danaé, elle représentera la France en junior par équipe aux côtés d’Elisabeth Rachid (Gym’Paris 15 / Pôle d’Evry) et de Valérie Romenski (La Nantaise / Pôle de Calais) aux prochains championnats d’Europe d’Holon (ISR).

Concernant le dernier podium par équipe, Thionville décroche le titre en Nationale 4 devant Evry, 2ème et Mennecy, 3ème.

© Richard Merlen – L’ensemble de Solliès en Nationale 1, vice champion de France par équipe

Chez les duos 13 ans et moins, Elbeuf décroche l’or devant Dijon et Corbas alors que Pfastatt remporte la victoire des duos Toutes Catégories devant Blois et Canet-en-Roussillon.

En ensemble, Belfort et Solliès occupent respectivement la première et deuxième place du podium des 10-11 ans et et des 13 ans et moins, devant le Stade Laurentin pour les plus jeunes et Orléans pour les secondes.

L’ensemble 2 de Canet-en-Roussillon s’impose chez les 15 ans et moins devant Pfastatt et Bourg-en-Bresse alors que Villeneuve d’Ascq prend la tête des 17 ans et moins devant Aix-en-Provence et Solliès.
Enfin en toutes catégories, la Ferté Alais se classe 1ère devant Thiais et Aix-en-Provence.

Quant à la finale nationale Esthétique, Chambéry (ensemble 2) décroche la victoire devant Evry et la Ferté Alais.

Ces championnats de France signaient également les aurevoirs à la compétition d’Anne Glorieux (Elancourt), de Vanessa Bajart (Ris Orangis), d’Elodie Girardi et d’Elena Chabert (Grenoble) qui ont pu terminer sur une bonne note et toujours beaucoup d’émotions. J’en oublie surement d’autres…
Et c’était aussi le retour de Coralie Labidoire (Briis-sous-Forges) et de Jessica Pantieri (Stade Laurentin), bien que cette dernière n’ait pas réellement arrêté, mais ça fait du bien d’observer la persévérance et la passion toujours aussi présente que la GR sait procurer, comme le soutien entre soeurs, notamment chez les Goavec, et cette même joie partagée après la victoire de leur soeur cadette.

Résultats Clermont-Ferrand 2016 : cliquez-ici !