Communauté / Presse

Des étoiles plein les yeux

Originaire du club de Thiais et intégrée au Pôle France d’Evry depuis ses débuts en haut niveau, Basma El Yazad (Ouatay à l’international) concourt sous les couleurs du Maroc depuis deux ans. Née en France de parents marocains, cette jeune gymnaste de 16 ans est devenue l’une des ambassadrices de la gymnastique maghrébine, l’occasion pour elle de participer à ses premiers championnats du Monde, en septembre dernier. Elle nous confie ici ses impressions sur son parcours avec tout le peps qu’on lui connaît.

Bodychou : Comment as-tu découvert la gymnastique rythmique ?
Basma El Yazad : J’ai découvert la discipline grâce à une copine de maternelle qui m’a dit “Hier, j’ai fait mon premier cours de GRS. C’était trop génial, le ruban il vole”.
Je connaissais déjà la gymnastique rythmique grâce au Grand Prix de Thiais qui a lieu tous les ans. Je voyais l’affiche dans les rues et ça m’a toujours impressionné de voir des gymnastes aussi souples.

B : Est-ce pour toi un privilège de représenter les couleurs marocaines et de contribuer ainsi au développement de la discipline au Maghreb ?
B.E.Y. : Oui parce que mes parents sont nés au Maroc, j’y passe mes vacances et je conserve des liens avec ma famille. Je suis consciente que c’est difficile de pratiquer la GR au Maroc car il y a très peu de clubs, c’est un sport encore peu développé au Maghreb.

B : Junior, tu as participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nianjing (CHN), cet événement reste-t-il ton meilleur souvenir ? Pourquoi ?
B.E.Y. : Oui, les JOJ restent mon meilleur souvenir car c’était l’une de mes premières grandes expériences à l’international. Découvrir des nations et des cultures différentes, faire connaissance avec des sportifs venant du monde entier, savoir dialoguer et s’ouvrir aux autres sont des éléments que ces grandes compétitions nous apportent au delà de l’expérience sportive.

B : Comment s’est déroulée ta première expérience en championnat du monde ?
B.E.Y. : Si je devais décrire mes premiers championnats du monde, je dirais ” magiques”. Ils ont été pour moi une expérience tout simplement exceptionnelle. Se retrouver parmi ces “étoiles” de la GR était magique, j’en avais, des étoiles, plein les yeux.
C’était une compétition difficile en ce qui concerne le stress et la fatigue car c’était la première fois que je faisais une compétition sur quatre jours. Rester concentrée sur quatre jours d’affilée était dur… mais dès que c’était à moi de passer dans cette immense salle, devant les juges et ce public, je ne pouvais que vivre ce moment à fond et faire mon “show”.

B : Quels sont selon toi tes points forts et tes points faibles ?
B.E.Y. : Des points faibles ? Moi ?! Je n’en ai pas voyons ! En revanche, j’ai beaucoup d’humour, haha ! Non, plus sérieusement, je dirais que mes points faibles sont la souplesse de jambes et la ligne de jambe alors que mes points forts s’axent plutôt sur l’expression et la gestuelle.

Crédit photo © Fanny Cortyl

B : Quel est l’athlète et/ou gymnaste que tu admires en particulier ? et pourquoi ?
B.E.Y. : La gymnaste que j’admire en particulier est l’ukrainienne Anna Rizatdinova. Elle est très performante en ce qui concerne les difficultés corporelles, ses sauts, ses pivots où elle arrive en équilibre ; sa technique à l’engin aussi. Mais surtout, j’adore ce qu’elle arrive à “dégager” comme émotions pendant ses enchaînements, c’est exceptionnel !

B : Quelle est la prochaine échéance que tu prépares ?
B.E.Y. : Les Coupes Nationales les 12 et 13 décembre aux Ponts de Cé.

B : Tu as une relation très soudée avec Samira, ton entraîneur. En quoi est-ce un atout pour une athlète de haut niveau ?
B.E.Y. : C’est un atout pour une athlète de haut niveau car on partage plus de la moitié de notre temps avec notre entraîneur. Pouvoir lui parler, lui expliquer ce qui va et ne va pas est primordial pour pouvoir avancer. C’est un échange.

B : Quels objectifs t’es-tu fixé pour les années à venir ?
B.E.Y. : Pour les années à venir, je veux encore progresser et améliorer mes performances. Vivre encore de riches expériences.

B : Pourrais-tu te définir en trois mots ?
B.E.Y. : Positive, ambitieuse et drôle.