Autres rencontres

Universiades Gwangju 2015

Les Universiades d’été ont lieu en ce moment en Corée du Sud à Gwangju, elles ont lieu tous les deux ans et représentent la compétition multi-sports la plus importante en terme de participation après les Jeux Olympiques. Organisées par la Fédération Internationale du Sport Universitaire (F.I.S.U.), leur objectif est de mêler les valeurs du sport, des études et de la culture en réunissant en compétition les athlètes de haut niveau qui poursuivent un cursus universitaire en parallèle de leur carrière sportive. Cependant, cette année, plusieurs nations ont décidé de faire l’impasse sur l’événement à cause de l’épidémie du coronavirus MERS qui touche actuellement la Corée. Dans le cas de la gymnastique rythmique, la délégation russe a ainsi préféré envoyer d’autres gymnastes individuelles que leurs leaders habituelles, à savoir Yana Kudryavtseva et Margarita Mamun, et aligné l’équipe réserve en ensemble afin de préserver au maximum l’équipe nationale. Sur les cinq ensembles présents, le Japon et la Chine ont également fait de même.

L’absence des unes n’aura en tous cas pas gâché le spectacle des autres athlètes présentes dont la championne de France, Kseniya Moustafaeva, qui se classe en 9ème position des qualifications et qui s’est illustrée à trois finales sur quatre. 5ème au ruban, son engin préféré, et 6ème aux massues (à égalité avec S. Hayakawa) et au cerceau. Elle repart contente de ses résultats qui lui font oublier sa chute au ballon lors de la première journée de compétition (25ème à cet engin). Dans moins de deux mois, Kseniya sera en lice pour les mondiaux de Stuttgart (GER), première phase des qualifications olympiques pour les Jeux de Rio 2016.

Yeon Jae Son, fière représentante coréenne et championne d’Asie en titre, remporte la compétition au concours général ainsi que les finales au cerceau et au ballon. Médaillée d’argent aux deux autres finales après un lâché aux massues et une interruption au ruban pour dénouer son engin emmêlé autour de son poignet, la reine des pivots aura réussi une belle compétition avec de superbes manipulations et originalités.

L’ukrainienne Anna Rizatdinova, 2ème des qualifications, décroche l’or aux massues, son engin de prédilection, elle vit effectivement son mouvement à fond et ne pouvait que mériter ce titre en finale. Elle se contente néanmoins de l’argent au ballon et du bronze au ruban suite à quelques imprécisions. Elle ne se classe que 4ème au cerceau.

Du côté biélorusse, Melitina Staniouta, médaillée de bronze au général, se qualifie également aux quatre finales. Médaillée d’or au ruban grâce à un enchaînement très rythmé, elle s’empare de l’argent aux massues ex-aequo avec Y.J. Son et le bronze au cerceau après un déséquilibre sur la fin d’un pivot I. Comme Rizatdinova au cerceau, elle se classe 4ème au ballon, au pied du podium, se faisant damer le pion par la russe Maria Titova qui récupère le bronze à cet engin. 4ème au général et engagée à trois finales sur quatre, elle n’intègre pas celle des massues puisqu’elle commet trois chutes d’engin lors des qualifications.

Du côté des ensembles, l’ensemble réserve russe décroche l’or aux qualifications et à la finale des cinq rubans et se contente du bronze au combiné cerceaux / massues.
C’est au tour de l’Ukraine, médaillée d’argent au général et aux rubans de détrôner les russes au combiné alors que les finlandaises et les japonaises complètent le podium, médaille de bronze aux qualifications et aux rubans pour les premières et médaille d’argent au combiné pour les secondes.

Résultats complets : cliquez-ici !

© RTRPix – Kseniya Moustafaeva, finaliste au cerceau, au ruban et aux massues à Gwangju