Autres rencontres

Open Joint Bakou 2015

Depuis le 1er mars, Bakou (AZE) lance sa compétition test “Baku Prepares” en vue des premiers Jeux Européens qui auront lieu dans la capitale azérie au mois de juin. La France a répondu présent en ensemble malgré un nombre restreint d’équipes à participer à l’évènement. Il était donc tout à fait logique de retrouver l’ensemble national en bonne position après un stage de préparation en Bulgarie. Composé de Samantha Ay, Noémie Balthazard, Elena Chabert, Océane Charoy, Marine Letul et Léa Peinoit, l’équipe remporte la médaille d’argent au concours général derrière la Russie et devant l’Azerbaïdjan. Nouvelles compositions obligent, c’est aussi l’occasion de découvrir leurs enchaînements aux cinq rubans et aux deux cerceaux / six massues. Les finales auront été plus difficiles, marquées par des hésitations et des chutes d’engins qui leur coûtent d’ailleurs le podium au combiné. Elles décrochent néanmoins le bronze en finale des rubans mais il reste encore à peaufiner le tout pour les prochaines échéances. Elles font le choix cette année d’évoluer sur le Boléro de Maurice Ravel aux rubans et sur la Foule d’Edith Piaf aux cerceaux / massues, des thèmes récurrents en gymnastique rythmique mais plutôt bien choisis et que leurs chorégraphies respectent superbement.
L’ensemble russe remporte haut la main la compétition, au général et aux deux finales. L’Azerbaïdjan, médaillé de bronze des qualifications, décroche l’argent aux deux finales alors que la Lettonie profite des erreurs de la France pour se hisser sur la troisième marche du podium au combiné.

En individuel, la russe Yana Kudryavtseva, championne d’Europe en titre et double championne du Monde, prend la tête du concours général et des finales au cerceau, au ballon et aux massues malgré un raté sur son rattrapé fétiche au ballon (bras derrière le dos pendant un saut cambré) mais son enchaînement très relevé en difficultés était déjà beaucoup plus digne de son talent que celui qu’elle avait présenté au Grand Prix de Moscou fin février. Les erreurs se répètent également au ruban lors de son premier lancé en souplesse avant qui part beaucoup trop loin et qui chute, la déstabilisant jusqu’à la fin du passage avec des hésitations sur son final et un retard sur la musique.

On retrouve en seconde position, l’azérie Marina Durunda, médaillée d’argent au général, qui se voit décrocher l’or en finale du ruban, l’argent au ballon et aux massues et seulement le bronze au cerceau suite à deux petits échappés. Sa coéquipière Gulsum Shafizada, 3ème des qualifications, prend le bronze au ballon alors que la géorgienne Salome Pazhava, 5ème, remporte l’argent au cerceau et le bronze aux massues avec encore beaucoup de progression et des exercices très rythmés et tout en force. Ce dernier jour de compétition aura été intense pour elle car on pouvait voir qu’elle souffrait énormément du dos en sortant du praticable sur ses derniers passages.

Enfin, c’est l’autrichienne Nicol Ruprecht, 4ème au concours général, qui tire son épingle du jeu en décrochant le bronze au ruban.

Résultats Open Joint Bakou 2015 : cliquez ici !
Photo : l’ensemble France à l’échauffement