Championnats de France

Pfastatt 2015

L’Alsace était à l’honneur ce weekend en recevant les championnats de France individuels à Pfastatt.

Du côté des critérium, en catégorie minime, la belfortaine Jade Peureux remporte la compétition devant Elsa Bruder (Espérance Pfastatt), 2ème et Lily Rose Ledermann (Thionville), 3ème. Chez les cadettes qui s’illustraient aux massues, Louison Lagouche (A.S.Gymnique Villenave D’Ornon) décroche la 1ère place du podium devant Blanche Doucet (Brest) et Léa Coquet (Bandol). Tandis qu’en catégorie junior, au ballon, Camille Michel (Reims) vient damer le pion aux deux représentantes marseillaises (S.C.O. Ste Marguerite), Charlotte Piro et Eva Maunier qui occupent respectivement les 2ème et 3ème places. Quant aux séniors qui présentaient, elles, leur exercice mains libres, c’est Estelle Villamy (Coquelicot Toulouse Gym) qui sort en tête de classement devant Coraline Michard (Quimper) et Julie Demaret (Stade Laurentin GR).

En fédéral, Noémie Marchon, soeur cadette d’Eloïse et fière représentante de GRS Paris Centre, prend la 1ère place chez les benjamines. Lucie Ballet (Dynamique Bisontine) reste derrière en seconde position, devant Anaëlle Perron (A.S. Belfortaine), 3ème. Pour les minimes, au classement France, la strasbourgeoise Emilie Guo décroche la médaille d’or devant Amelle Bouabane (SCA 2000 Evry) et Laurie Laporte (Espérance Pfastatt). Concernant le palmarès qui ne délivre pas le titre de championne de France, il faut noter que c’est l’ukrainienne Daria Stadnichenko qui termine 3ème de cette compétition, elle matche actuellement pour le club Gymnique de Bonneveine à Marseille.
Pfastatt est de nouveau à l’honneur en catégorie cadette avec la victoire de Zoé Liermann et la 3ème place de Léa Grosse. La calaisienne Maya Duquenoy vient s’insérer entre les deux alsaciennes et prend donc la 2ème place de la compétition. Pour les fédérales juniors, Cloé Bourguet (Orléans) s’empare du titre devant Maëlys Marin (Thiais) et Déborah Legac-Plaziat (Lyon). Chez les séniors, Salomé Mathieu (Grenoble) s’impose devant Morgane Ludwig (Fortschwihr), 2ème et Sophie Leire (Solliès), 3ème.

En National B, Belfort revient en force avec le triplé gagnant en catégorie minime, représenté par Alice Vatry, 1ère, Mathilde Monnin, 2ème et Mathilda Ricard, 3ème. Chez les cadettes, on retrouve Gwenn Dormoy (Chambéry) en 1ère position devant Louise Fournier (Calais GRS) et Emilie Lestrelin (S.C.O. Ste Marguerite – Marseille). Après le titre de Salomé en fed. sénior, au tour de Juliette Mathieu de réitérer l’évènement en Nat.B junior, à noter qu’elle était membre de l’ensemble France junior il y a deux ans. Emma Schirmann (Espérance Pfastatt) reste donc derrière et devance Laura Seys (U.S. Créteil), 3ème.
Quant au classement sénior (photo ci-dessous), ce sont trois gymnastes issues du dernier collectif France qui se retrouvent sur le podium, Gillian Léopold (Solliès), 1ère, Mélisande Beckmann (Espérance Pfastatt), 2ème, et Mélany Duval (Calais GRS), 3ème. Elles détrônent ainsi l’orléanaise Emeline Goavec, double championne de France en National B, qui se retrouve 4ème de la compétition. Elle avait notamment fait partie du collectif France junior en individuel en 2009 et espérait décrocher ici, à Pfastatt, son 3ème titre avant d’aller ranger les demi-pointes au placard. La compétition aura été féroce.

Ces championnats de France individuels c’est aussi l’occasion de voir s’illustrer les Coupe Avenir et de découvrir de bien jolies choses. Au classement France, Maëlle Millet (L’Envol Saint-Gaudinois) décroche la médaille d’or devant Elsa Ohlmann (Strasbourg GRS), 2ème, et Hélène Karbanov (Calais GRS), 3ème. Selon le classement général qui ne délivre pas le titre de championne de France, c’est la bulgare Katrin Tsoneva, réprésentante du club de Thionville, qui prend la tête de la compétition.

Tous les résultats complets : cliquez-ici !
Photos de l’évènement : Page Facebook Olivier Aubrais Photographe

Crédit photo : Olivier Aubrais – Podium National B Sénior : 1 – Gillian Léopold 2 – Mélisande Beckmann 3 – Mélany Duval 4 – Emeline Goavec