Communauté / Presse

Tribune libre : Richard Merlen s’exprime

Pour rappel, le blog est participatif, chacun peut donc exprimer son opinion et son expérience. La parole est donnée à Richard Merlen, photographe et passionné, qui souhaite expliquer son absence sur les prochaines rencontres régionales.

“Il n’y aura pas de photo ni de la finale régionale, ni de la finale de zone Ouest des ensembles DF et DN.
J’ai pourtant fait les demandes auprès du club de la Flèche pour la finale régionale et auprès du directeur technique de la zone Ouest pour la finale de zone.
La présidente du club de La Flèche qui organise la compétition ce week-end m’a expliqué qu’elle avait passé un accord avec un photographe commercial et que ce dernier ne souhaitait pas d’autre photographe au bord du praticable.
Je lui ai expliqué ma démarche et proposé d’avoir un échange avec le photographe commercial sur place pour essayer de voir s’il était possible de trouver un accord. Elle n’a pas souhaité que discussion s’en suive au motif qu’elle avait reçu de nombreuses demandes et qu’au vu du contexte local, elle n’avait pas le temps d’instruire chaque demande.
Pour la finale de zone Ouest, la raison est autre. C’est Il s’agit d’un refus du club qui ne veut pas de ma présence.
Comme il est à priori plus simple d’avoir des accréditations sur des compétitions internationales, je publierai donc les photos prises lors du tournoi international de Calais le week-end des 15 et 16 mars. Je serai également présent au tournoi Coupe du Monde de Corbeil-Essonnes au mois de mai.

A titre d’information, gérer un blog et diffuser mes photos est un vrai investissement tant financier qu’humain. C’est une façon de promouvoir ce très beau sport qui ignoré ou tout comme par les médias (à titre d’exemple, la quotidienne de France 3 « Tout le sport » n’a pas dit un mot du tournoi international de Calais alors que dans le même temps des sports guère plus médiatisés ont fait l’objet de quelques images.
Il est dommage de ne pas être soutenu dans cet investissement par le milieu de la GR.

N’hésitez pas à m’adresser des messages via les commentaires du blog ou mon adresse internet pour donner votre sentiment sous réserve de rester mesurés dans vos propos. Je pourrai les communiquer à la zone Ouest.
Et, tant pis pour eux, si je dois aller sur d’autres zones géographiques. J’ai déjà eu des propositions en ce sens. – Richard Merlen”

gr-photos.skyrock.com

Photo : Richard Merlen aux côtés de l’ukrainienne Anna Rizatdinova, vice championne du monde

8 commentaires

  • Creapik

    Dommage…
    Nous en IDF c’est plutôt la pénurie de photo-bloggers qu’on déplore… comparé à la zone nord par exemple… 🙁
    On peut l’accueillir à bras ouverts, s’ils n’en veulent pas en zone ouest !! 😀

  • Marie-Jo

    La vie n’est hélas pas celle des Bisounours. J’ai comme vous du plaisir à voir des photographe amateur partager leurs photos gratuitement, mais il faut savoir que même dans les clubs l’argent est nécessaire. Celles qui pratiquent ce sport savent que c’est un sport couteux (justau, engins, rubans adhésifs, transports aux compétitions et parfois aussi salaire des entraineurs (avec toutes les cotisations sociales qui ne cessent d’augmenter…) l’achat d’un praticable c’est hors de prix…. bref les clubs ont besoin d’argent, et lors des compétitions c’est l’occasion de s’en faire un peu (buvette, restauration, ventes diverses affiches et autre textiles… mais aussi photographe professionnels qui viennent et vendent leurs photos.
    Mais vous ne le savez peut être pas, mais pour faire des photos et les vendre le photographe paie quelque chose au club (c’est d’ailleurs pour ça que les photos sont si chères). J’ai entendu parler de 600€ pour un emplacement au bord du praticable en championnat de france. On peut alors comprendre que le photographe qui passe le weekend sur le bord du praticable n’apprécie pas tu tout de voir des amateurs avoir une aussi bonne place que la leur qu’ils paient eux ! Car certes les amateurs offrent leurs photos mais c’est le risque que beaucoup n’achète pas au photographe préférant attendre les photos gratuites qui de plus sont parfois un peu retouchées et donc de meilleures qualité …et bien entendu gratuite. Lorsque le photographe est là un weekend il n’est pas à son magasin ou en reportage mariage ou autre… donc on peut comprendre qu’il souhaite rentabiliser sa présence sans concurrence qui pourrait lui être “néfaste”.
    Sans cautionner l’interdiction au bord du praticable pour les petites compétitions je peux les comprendre en respecter le choix des clubs qui ont refusé la présence de photographe amateurs afin de privilégier le professionnel qui fait rentrer de l’argent dans les caisses.

    Comme partout l’argent a le dernier mot et même si c’est un peu moche pour le photographe amateur qu’il est (il a un réel talent), on ne peut s’insurger face au choix du club. Mettez vous à la place du professionnel et sans doute comprendrez vous mieux.

    • Richard Merlen

      Bonjour,

      J’ai eu un commentaire proche du vôtre sur mon blog et auquel j’ai répondu.

      Je reprends ici une partie de ma réponse.

      Sur votre question et la position par rapport aux photographes commerciaux, je tiens à préciser que nous ne sommes pas en concurrence. J’achète personnellement très régulièrement des photos au photographe commercial. Les photos qui sont publiées sur le blog sont dans un format ne permettant pas une impression de qualité même en 13*18 (elles font 50 Ko. Essayez d’imprimer une photo de 50 Ko et vous verrez ce que cela donne). En outre, elles sont signées. L’objectif est de partager ces photos avec les gymnastes qui sont ravies de pouvoir les mettre sur leurs propres blogs ou pages Facebook ou faire des “remix” des articles. Vous ne pouvez donc pas dire que les photos sont offertes. Une phot de 50Ko signée contre une photo non signée de 5Mo voire plus!

      Les photos vendues par le photographe commercial permettent de faire des agrandissements ou des albums.

      Vous comprendrez que nous ne sommes pas du tout dans la même logique. Vous faites référence au dernier championnat de France; sachez que la cohabitation entre les photographes commerciaux et les photographes gérant des blogs se passe très bien.

      La contrepartie pour un photographe amateur d’être au bord du praticable est de les publier via un blog ou un site internet. Publier les photos d’un championnat de France représente l’équivalent de plusieurs semaines de travail.

      Richard Merlen

      • Marie-Jo

        Je suis la personne qui ai répondu sur votre blog sous le pseudo de kitkat… c’est sous ce nom que les gens de la GR me connaissent…
        Comme je l’ai dit sur votre blog le fait que l’on puisse avoir une photo m^me de faible poids sur le net peut suffire à certaines gamines voir même des parents… donc oui c’est une perte potentielle.

        Il faut parfois admettre que l’argent régit un peu la vie et que le photographie qui donne un Weekend de son temps gagne moins là que pour un reportage photo donc si en plus il perd des ventes… autant laisser tomber…. et comme tous les parents j’aime parfois acheter des photos de ma fille quand le photographe qui avait une place meilleure que la mienne a réussit un beau cliché….

  • Christelle L&A Création

    Très dommage Mr Merlen avait fait de très jolies photos en zone Indiv les 2 saisons passées, d’ailleurs ce sont les seules photos que j’ai de ma fille en Zone Ouest indiv, merci Mr Merlen.

    • Richard Merlen

      Merci à vous.
      Je pense que seuls les clubs peuvent faire bouger les lignes car j’ai reçu de nombreux témoignages d’entraîneurs et de dirigeants de clubs qui ne partagent pas cette position.

      Richard Merlen