Communauté / Presse

Scandale des fédérations ukrainiennes

Un nouveau scandale a éclaté depuis peu en Ukraine empêchant les gymnastes rythmiques de participer aux futures compétitions internationales de l’année, notamment l’étape Coupe du Monde de Bucarest qui a lieu ce weekend. Heureusement, la situation est rétablie pour l’instant et les gymnastes concernées ont leur inscription maintenue.

Voici le pourquoi du comment, il existe deux fédérations distinctes en Ukraine pour la gymnastique. La première concerne uniquement la gymnastique rythmique (FUGR), présidée par l’incontournable Albina Deriugina. La seconde réunit toutes les disciplines gymniques excepté la GR (FUG) et est présidée par Sergeï Dushin, nouvellement élu.

Les deux fédérations sont enregistrées chacune en tant qu’organisation nationale indépendante.

Cependant, S. Dushin considère que toutes les gymnastiques y compris la GR doivent être régies par une seule entité : la FUG. Il a donc entrepris de récupérer toutes les informations concernant chacune des disciplines (artistique, acrobatique, trampoline, rythmique…) et a ainsi annulé la participation sur l’année des gymnastes inscrites aux différents tournois et championnats internationaux par la FUGR.

Le scandale a donc éclaté. En conférence de presse, Irina Deriugina, vice-présidente de la FUGR, a souligné que S. Dushin n’avait aucun pouvoir légal et encore moins le droit d’annuler des inscriptions légitimes.
Actuellement, la situation est en partie résolue suite à l’intervention du Ministre des Sports, Ravil Safillin, qui a pu maintenir les participations prévues pour toute l’année 2013. N’oublions pas d’ailleurs que les prochains mondiaux auront lieu à Kiev, capitale ukrainienne, fin août. Ce qui se passe entre les deux fédérations n’est, à ce jour, aucunement rentré dans l’ordre, chacun des protagonistes s’accusant l’un l’autre et restant sur ses positions.

Selon la liste officielle du Ministère des Sports ukrainien, les deux fédérations sont bien reconnues chacune comme organisation à part entière, la FUGR pour la gymnastique rythmique uniquement et la FUG pour toutes les autres disciplines gymniques SAUF la GR. La FUG n’a donc aucun droit à faire valoir sur la FUGR. La preuve juridique étant apportée et justifiée, les Deriuginas n’ont donc rien à se reprocher dans cette affaire.

La majorité des ukrainiens ne savent pas faire la distinction entre les deux entités, bon nombre d’entre eux ignorent même qu’il y en a deux et non pas une seule comme c’est le cas, par exemple en France avec la FFG.

FUGR : www.ukraine-rg.com
FUG : ufg.org.ua

Photo : Anna Rizatdinova (UKR), actuellement n°1 mondiale au classement Coupe du Monde