Communauté / Presse,  Jeux Olympiques

Test Events pour Kseniya Moustafaeva

Grâce à la 12ème place de Delphine Ledoux aux mondiaux de Montpellier et à sa qualification directe aux Jeux Olympiques, la France a obtenu un 2ème quota individuel pour participer aux Test Events qui se dérouleront du 16 au 18 janvier 2012 à Londres. C’est à Kseniya Moustafaeva que revient la chance de participer à cette seconde phase de qualifications pour tenter d’obtenir, elle aussi, son passeport olympique.

Kseniya, tu vas participer aux Test Events de janvier 2012 en vue de te qualifier aux Jeux Olympiques de Londres. Qu’as-tu-ressenti en apprenant ta sélection ?
J’ai été vraiment plus qu’heureuse… Je réalise que je bénéficie d’un énorme privilège et qu’il faut que je travaille dur. Je crois finalement que tout est possible.

Comment prépares-tu cette nouvelle étape décisive ?
Je participe à plusieurs tournois internationaux et je vais sûrement partir en stage à Moscou après les Coupes Nationales de début décembre.

De nationalité bélarusse, tu vis en France depuis toute petite. Pourtant, tu ne bénéficies de la nationalité française que depuis quelques mois, était-ce un frein en terme de reconnaissance sportive ?
Oui, aujourd’hui je n’ai que la nationalité française. Quand je ne l’avais pas, bien entendu que c’était un frein, je ne pouvais pas participer aux grandes compétitions, ou alors je participais au nom de mon club et non sous le drapeau français. C’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas pu participer aux championnats du monde de Montpellier.

Aux vues de ton palmarès, ta priorité est-elle de devenir championne de France ou est-ce secondaire par rapport à une qualification olympique ?
Bien évidemment la qualification olympique est mille fois plus importante que de devenir championne de France. Je ne dis pas que le championnat de France n’est pas important mais mon objectif actuel est vraiment de me qualifier aux Jeux Olympiques.

Au niveau international, tu as également prouvé de quoi tu étais capable. Quels sont tes objectifs de participation pour l’année 2012 ?
Après les Test Events, je vais participer à plusieurs étapes du circuit Grand Prix, mon objectif est de réaliser le meilleur résultat possible.

Travailles-tu en ce moment sur de nouveaux programmes ? Si oui, à quels engins ?
Oui, j’ai changé mes programmes pendant l’été. J’ai changé tous mes enchaînements mais j’ai conservé ma musique au ballon.

Tu dis souvent être très stressée en compétition. Comment apprends-tu à gérer ton stress ? As-tu un rituel avant d’entrer sur le praticable ?
Oui, je peux dire parfois que le stress me joue des tours mais il faut apprendre à le gérer, c’est ça aussi le sport. Il faut surtout avoir confiance en soi et donner le meilleur de soi-même en compétition. Par contre, je n’ai pas de rituel particulier, je crois surtout en Dieu.

Londres 2012 et Rio 2016 sont tes objectifs olympiques actuels. Comment appréhendes-tu séparément ces deux évènements ?
C’est vrai qu’il y a tout juste un mois mon objectif était Rio 2016 car je ne m’imaginais pas du tout pouvoir participer aux Test Events en janvier. Quand je l’ai appris, je me suis rendue compte de la chance énorme qui s’offrait à moi, mon objectif a alors changé et je vise plus que jamais Londres 2012.

A 16 ans, il te reste encore du chemin à parcourir mais penses-tu déjà à l’avenir et à ce que tu feras au terme de ta carrière sportive ?
Non, personne ne sait ce que nous réserve l’avenir, preuve que tout peut arriver. Je peux juste dire que je vais travailler dur pour atteindre mais objectifs.

Quelle est ta devise à toute épreuve ?
Donner le meilleur de soi a chaque compétition, apprendre de ses erreurs, car ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

Propos recueillis par bodychou.com.

Photo : Avec l’aimable autorisation de sa propriétaire.

Un commentaire