Communauté / Presse

L’Ukraine broie du noir

Aujourd’hui, samedi 2 octobre 2010, l’ukrainienne Nina Vitrichenko est décédée des suites d’une longue maladie. Après avoir été l’entraîneur personnel de sa fille Elena depuis l’enfance jusqu’à sa consécration mondiale et sa participation à deux finales olympiques, Nina s’était envolée pour l’Espagne après les Jeux de Sydney en 2000 afin de continuer à exercer son talent d’entraîneur international. Elle a même ouvert son propre club là-bas. Ces dernières années, elle avait contribué au contenu pédagogique de nombreux cours de gymnastique rythmique en sélectionnant des images et des vidéos pour parfaire sa méthode et l’ouverture de la discipline aux jeunes gymnastes. Nombreux sont ceux qui la regrettent déjà.

Le 17 septembre dernier, la Commission Présidentielle de la Fédération Internationale de Gymnastique (F.I.G.) a notifié la Fédération Ukrainienne d’une sanction sévère pour non respect des délais d’annonce de retour à la compétition d’une de ses gymnastes, Natalia Godunko, de six mois au préalable avant la date de reprise et ainsi violant l’application des règles anti-dopage de la F.I.G. et de l’A.M.A.
La F.I.G. a exceptionnellement pris la décision d’autoriser le retour immédiat de Natalia Godunko à la compétition et d’accepter sa participation aux Championnats du Monde de Moscou.
Cette décision a été rendue afin de protéger une gymnaste de classe mondiale de la négligence de sa Fédération mais Natalia se doit de passer les tests anti-dopage.
Le respect des règles a donc été rappelé à toutes les Fédérations affiliées. Elles ont également été informées que plus aucune exception ne sera faite et qu’il est dans leur devoir de respecter les règles anti-dopages de l’A.M.A. et de la F.I.G. La décision ci-dessus sera ratifiée par le Comité Exécutif de la F.I.G.