Jeux Olympiques

Londres 2012 Wembley remplace North Greenwich

Pour des raisons économiques et pour éviter des dépenses inutiles, les organisateurs des J.O. de Londres 2012 ont décidé, en accord avec les fédérations concernées, de transférer les compétitions de gymnastique rythmique et de badminton à Wembley au nord de la ville. Il était question, au départ, de construire des infrastructures temporaires sur la péninsule de North Greenwich afin de regrouper le maximum de compétitions sportives au même endroit.

Cependant, tout ceci reste très coûteux et cette décision n’a pas été prise à la légère. J’espère que les athlètes ne pâtiront pas de ce choix lors de leur transport olympique, car dès qu’on s’éloigne du centre des activités, la circulation (et encore plus à cette époque) risquera d’être pénible et stressante pour les compétiteurs. J’ai été quelque peu choquée de cette décision au départ mais en y réfléchissant plus longuement je pense qu’il est préférable d’utiliser des pôles déjà existants, d’une part pour limiter les frais que la préparation des Jeux exige et d’autre part pour que différents quartiers de la ville de Londres puissent jouir d’une même reconnaissance.

D’autres infrastructures concernant d’autres sports ont été remises en cause pour d’autres raisons que je ne dévoilerai pas ici mais je tiens à souligner qu’il ne s’agit pas de discrimination envers certaines disciplines sportives, même si cette situation s’est déjà produite pour la GR à Atlanta en 1996. Il est seulement question de matériel, de disponibilité et de réglementation (hauteur pour les lancers, facilité d’aménagement et de déménagement de la salle – un praticable ou deux). L’olympisme, c’est aussi savoir se sacrifier et accepter les conditions stratégiques d’organisation même si ça ne nous plaît pas toujours.