Communauté / Presse

Plus de bourse pour Francesca Jones

“Une gymnaste, qui avait ses chances de représenter la Grande-Bretagne aux J.O. de Londres 2012, a été obligée de renoncer à s’entraîner à plein-temps, sa bourse venant de lui être retirée. Championne du Pays de Galles et triple championne de Grande-Bretagne, Francesca Jones, 18 ans, s’entraînait jusqu’à maintenant au centre athlétique national de Lilleshall dans le Shropshire. Seulement, après deux ans et demi d’entraînement intensif (7 heures par jour), elle doit tout laisser tomber car sa bourse ne lui ait plus versée. La raison est la suivante, la Fédération britannique de gymnastique déclare qu’elle ne peut “malheureusement” plus subvenir à sa carrière. Francesca, plus connue sous le nom de Frankie, avait précédemment reçu la majorité de sa bourse versée par UK Sport. Son entraîneur, Jo Coombs, déclare qu’elle lui avait été retirée deux ans plus tôt mais que la fédération avait tenté de colmater la brèche jusqu’à ce que le climat économique actuel ne favorise plus une telle contribution.
Pour Frankie, représentante du Pays de Galles aux Jeux du Commonwealth à Melbourne et triple championne britannique, c’est un grand pas en arrière dans son ambition de se qualifier aux Jeux de Londres.

“Je souhaite vraiment continuer à m’entraîner et être là où je mérite d’être, mon objectif c’est les Jeux Olympiques et je pense avoir ma chance.”

Désormais, elle a été forcée de quitter le pôle d’entraînement et est rentrée chez elle à Wellingborough dans le Northamptonshire où elle ne peut s’entraîner que deux heures par semaine et où l’infrastructure ne répond pas aux exigences d’une athlète de haut niveau. Sa famille, qui vit à Pontypool, Torfaen, a vraiment été choquée d’apprendre que la bourse lui avait été retirée et cette décision les a beaucoup ennuyés. “Je pense que parce que la gymnastique rythmique ne rentre pas dans une perspective de médaille olympique pour la Grande-Bretagne, les fonds ne leur sont plus versés. Cependant, depuis mon entrée à Lilleshall, mon rang est remonté de 30 places et j’ai pu ainsi intégré une 55ème place mondiale et celle de numéro un de mon pays. Malheureusement, je ne sais pas ce qui va se passer maintenant.”

Pour l’instant, Frankie se concentre sur une campagne de fitness qui a pour but d’encourager les jeunes à faire de l’exercice et à devenir actif, sportivement parlant.

Ms Coombs, coach de l’équipe nationale du Pays de Galles et manager au développement de la gymnastique galloise reprend la pensée de sa recrue en soulignant que les fonds vont désormais en priorité aux espoirs de médaille olympique et la gymnastique rythmique n’en fait pas encore partie. “Seulement, sans aide financière, comment peut-on prétendre un jour à une médaille sans les moyens nécessaires pour y arriver? Nous avions tant espéré que Frankie serait notre espoir olympique, ce qui aurait permis de faire la publicité de notre sport, encore méconnu en Grande-Bretagne. Ce n’est pas un très grand sport au Pays de Galles mais nous comptons quand même quatre clubs: Llanelli, Haverfordwest, Barry et Cardiff. Plus nous sensibiliserons le public à la beauté de ce sport, très apprécié par les spectateurs, plus il sera attiré par sa pratique.”

Malgré ça, la décision reste sans appel.”

Article extrait du site de BBC News.