Communauté / Presse

La grippe A H1N1 s’abat sur l’Argentine

Article extrait du blog d’Anahi Sosa, ex-championne d’Argentine:

Le Comité de Gymnastique Argentin avait prévu un entraînement intensif pour le mois de juillet pour les sélections élite qui serait encadrée par Galina Aidarkina. Le plan de travail consiste en une série d’entraînements qui s’étalent sur plusieurs journées consécutives. Ce projet allait rassembler autant de clubs qu’il existe de provinces et aider à alléger les autonomies respectives qui caractérisent l’activité.

Malheureusement, nous avons été atteint par la grippe A (virus H1N1) qui a déstabilisé diverses activités à cause des mesures sanitaires prises par le Ministère de la Santé. Le service médical du Secrétariat au Sport a suspendu les activités en milieu fermé, les entraînements dans les centres sportifs et les évènements en prévision, afin d’enrayer la propagation de la grippe A.

Les grandes instances de la gymnastique rythmique mondiale mettent au point des systèmes de sélection où les gymnastes “élites” vivent ensemble et pratiquent leur discipline sans relâche à très haut niveau. Ces modèles sont soutenus par une politique de l’Etat où santé, éducation, alimentation et logement sont rassemblés pour servir au mieux les athlètes.

Le Vénézuela, le Mexique et le Brésil ont pu mettre au point des centres de préparation dans lesquels sont regroupés les sportifs de haut niveau. Nos frères latino-américains ont adopté les techniques des pays développés dans leur politique sportive, ce qui leur a d’ailleurs permis de nous dépasser sur le nombre de victoires lors des compétitions officielles.

Soyons optimistes et espérons que, lorsque sera passée la crise sanitaire, nos gymnastes pourront avoir l’illusion, pendant quelques jours, d’être des sportives de haut niveau. Pour le moment, la réalité est devenue utopique.