Jeux Olympiques

Maillon faible pour Israël

Le Comité Olympique Israélien a déclaré à la presse (Sport5) que Vika Portanova, remplaçante de l’ensemble national, ne partirait pas à Pékin avec le reste de l’équipe (la Fédération israélienne considère que Vika n’a participé à aucune compétition importante cette année, donc qu’elle ne mérite pas sa place au sein du collectif olympique).
En effet, contrairement aux autres ensembles, Israël a toujours décidé de faire participer les cinq mêmes gymnastes pour chacun des deux passages imposés en compétition. Normalement, une des cinq filles qui a matché à la première rotation est remplacée pour le deuxième passage. Ceci permet à l’entraîneur de mettre en avant ses meilleures gyms pour chaque enchaînement. Je rappelle aussi que la ou les remplaçantes doivent apprendre l’enchaînement de chaque gymnaste de l’ensemble, d’où le terme de”remplaçante.”

Israël va donc partir à cinq sans aucune remplaçante (max. 2). C’est un gros risque à prendre car si une des gymnastes se blesse, c’en est fini pour les Jeux.

La pauvre Vika Portanova est triste et en colère de se voir refuser cette participation si peu de temps avant l’échéance. Elle avoue être victime d’une très grande injustice de la part de son pays, surtout après le nombre d’heures à avoir répété chacun des mouvements de ses coéquipières pour rien.

Photo : Katya Pizetsky, ancienne individuelle qui matche désormais dans l’ensemble