Communauté / Presse

Irina Viner s’en tire avec un avertissement

Irina Viner et sa plus grande fierté, Alina Kabaeva

La F.I.G. vient de sanctionner officiellement Irina Viner d’un avertissement pour les déclarations dont elle avait fait part aux médias à l’issue des championnats du monde de Patras en septembre 2007.
La Commission Disciplinaire de la F.I.G. l’avait convoquée à une audition le 15 juin dernier à Lausanne, ce qui entraîna des spéculations quant à une prise de mesures officielle. Rappelons qu’en avril, Irina Deriugina, rivale n°1 de Viner avait été sanctionnée d’une suspension de 8 ans pour violation de nombreux statuts de la F.I.G.

“Les dires en question touchaient gravement à l’image de la gymnastique ainsi qu’à l’intégrité des juges et des fédérations affiliées. Ceci est considéré comme une violation de l’article 5 du Code de Discipline de la F.I.G.”

Aux championnats du Monde 2007, les russes avaient perdu le titre individuel du concours général, chose qui n’était pas arrivée depuis 1997. En effet, Anna Bessonova remporte le titre pour l’Ukraine devant les russes, Olga Kapranova et Vera Sessina. Viner accuse alors les juges d’avoir pris parti et d’avoir manqué d’une totale objectivité:
“Si la compétition individuelle ne s’était pas terminée par la finale du concours général tout en aurait été autrement,” déclare-t-elle après la compétition. Après que mes filles aient remporté cinq médailles d’or, quelqu’un a osé dire que ces championnats ne reflétaient pas intégralement les couleurs de la Russie, donc j’en conclus que les juges ont décidé artificiellement d’aligner Bessonova sur Sessina. Quand les résultats sont tombés, je me suis inquiétée pour ce qui adviendrait des ensembles et j’ai décidé de prendre toutes les mesures nécessaires pour que la situation ne se reproduise pas.”

La F.I.G. précise qu’Irina Viner s’est excusée pour ces remarques qui “ont été surement mal interprétées et rapportées par les médias d’une manière qui fait entrave aux juges et à la gymnastique.”

La F.I.G. déclare: “Aux vues des circonstances de l’affaire, la Commission Présidentielle, se référant à l’art. 10 du Code de Discipline de la F.I.G. et de l’art. 42.2 (a) des Statuts, a décidé de prononcer un avertissement contre Irina Viner. L’avertissement étant la sanction la plus modérée prévue par les Statuts de la F.I.G.

Irina Viner a informé la FIG qu’elle se consacrerait désormais entièrement à son activité d’entraîneur national et ne se représentera pas comme membre du Comité Technique pour le prochain cycle olympique. Elle a le droit de faire appel au Tribunal d’Appel de la FIG contre la décision du Bureau Présidentiel.

source: The International Gymnast et la F.I.G.