Circuit Grand Prix

Internationaux de Thiais 2008

Qualification Grand Prix (sénior)

Finale corde

Finale cerceau

Finale massues

Finale ruban

Concours général junior

Concours général ensembles

Finale 5 cordes

Finale 3 cerceaux/4 massues

Challenge de la ville de Thiais

Reportage vidéo ffgym

Irina Risenson et Neta Rivkin (ISR)

Les séniors (Grand Prix):
Je ne pense pas être la seule à me demander pourquoi Kanaeva n’irait pas à Pékin en août prochain, car il serait plus que certain qu’elle devienne championne olympique. Bien que j’ai un parti pris pour Bessonova, je dois bien reconnaître que la petite “Kanaï” est au dessus du lot. Avec un total de 74.351 points et une homogénéité de rigueur (notes supérieures à 18), le temps est au plus-que-parfait. Médaillée d’or au général et à toutes les finales, Evguenia réalise le grand schlemm, comme à Corbeil-Essonnes en 2007.
Je suis aussi heureuse de retrouver une jeune fille qui n’aura pas défatigué dans son parcours: Marina Shpekht. Nous sommes tous contents de la retrouver fidèle à ses compositions très personnelles (de la bonne vieille GR comme diraient certains) et ça ne lui va pas si mal puisqu’elle finit médaillée d’argent aux massues, de bronze au ruban, 4ème au général et au cerceau et 5ème à la corde.

La compétition n’est pas non plus mauvaise pour Inna Zhukova, la longiligne bélarusse s’illustre sur tous les podiums: elle remporte l’argent au général, à la corde et au ruban et le bronze au cerceau et aux massues, seul bémol: aucune médaille d’or!

Aliya Yussupova pour le Kazakhstan, gymnaste de tempérament, sera peut-être la plus déçue puisqu’elle se retrouve à trois reprises au pied du podium. Néanmoins, elle gagne le bronze au général et l’argent au cerceau.

Israel est une des seules délégations avec la Russie et la France (à domicile) à présenter au moins deux gymnastes cette année: Irina Risenson que l’on connait bien et Neta Rivkin (surtout découverte en 2007). Irina, 5éme au général et aux massues, 6ème au cerceau et au ruban, remporte néanmoins le bronze à la corde. Quant à Neta, pas de podium. Elle se qualifie à 2 finales sur 4, termine 7ème au général et à la corde et 8ème aux massues.

Pour l’Azerbaidjan, on retrouve la n°2 nationale: Anna Gurbanova, 6ème du concours général. Elle se qualifie aux 4 finales mais n’atteindra aucun podium (6ème à la corde et aux massues, 5ème au cerceau et au ruban).

Lorqu’un tournoi se déroule à domicile, il est toujours appréciable d’y retrouver plusieurs représentantes. Bien que Delphine Ledoux persévère dans son rôle de leader (8ème au général et qualifiée aux 4 finales), il est bon de redécouvrir le travail des autres tricolores. A l’honneur, Priscilla Thomas, Marine Leclaire et Florine Dally, respectivement 19ème, 20ème et 24ème de la compétition. La France n’est sans doute pas encore au top mais cela ne m’a pas empêché d’avoir un coup de coeur pour le ruban de Florine. Pékin n’est certes pas à l’ordre du jour mais l’on se prépare déjà aux qualifications de Londres 2012. Alors patience!

Parmi les représentantes restantes que j’ai pu découvrir ou redécouvrir, il y en a une qui a retenu mon attention: Wei Wei Bian, la chinoise. 11ème au général et 9ème à la corde (seule finale qualifiée) et bien que loin d’être prétendante aux premières places, elle a ce petit quelque chose qui pourrait faire d’elle une des grandes de la discipline. A voir!

Les juniors:
Je n’ai suivi que la première partie du concours junior et des qualifications des ensembles donc je ne m’étendrai pas sur le sujet. Le podium n’est pas vraiment surprenant: Yana Lukonina (RUS) prend l’or avec un total de 100.968 points, l’argent revient à Melitina Staniouta (98.902 pts) pour le Bélarus et le bronze à Gabriela Kirova la bulgare (95.634 pts).

Pour la France, les tricolores sont prometteuses. Sur 17 participantes, Julie Demont se place 7ème (84.417 pts), Marguerite Bouvier, 9ème (85.968 pts) et Roxane Barbaste, 13ème (84.250 pts).

Les ensembles:
Qualification sans en être une, puisque 8 pays seulement concourraient mais il en faut 8 en finale. J’ai pu voir la première partie de ces “qualifs” donc un passage sur les deux pour chaque ensemble. Par contre j’étais présente pour les finales.
La Bulgarie, première des qualifications par un travail homogène et bénéficiaire du passage catastrophique des russes aux cerceaux/massues, ne prendra que le bronze à chacune des finales. Leur travail est toujours aussi beau, n’empêche que je regrette qu’elles n’aient pas conservé leur mouvement aux cordes.

Le Bélarus mène sa lutte au podium avec les russes et les bulgares. 2ème des qualifs avec un total de 32.933 points, il remporte l’argent aux deux finales. Le Bélarus, qui était en baisse depuis quelques temps, semble se resaisir à l’approche des Jeux Olympiques. Les juges n’étaient pas les seules à être enthousiasmées, les bélarusses ont également endiablé le public.

Bien que 3ème des qualifications, la Russie a perdu tous ses moyens en phase de qualif aux cerceaux/massues (sanctionnée de 13.650 points, note la plus faible du concours). Heureusement, le lendemain pour les finales, elles n’ont pas fait de bis repetita si ce n’est l’obtention de l’or à chacune des deux finales et des notes excellentes (17.984 aux cordes et 17.950 aux cerceaux/massues). Elles aussi ont, par ailleurs, changé leurs musiques.

L’Azerbaidjan, l’Espagne, la Grèce étaient aussi en lice ainsi que mes deux coups de coeur du moment: le Brésil pour ses compositions originales et la Chine dont j’ai adoré la relation musique/mouvement aux 5 cordes. Je dois dire que les pays asiatiques me font toujours vibrer en matière d’ensemble.
Pour terminer, on aura remarqué l’absence de l’Italie, qui subit quelques faiblesses en ce moment. La durée de vie d’un ensemble n’est jamais très longue mais j’espère le retrouver en forme à Pékin.