Communauté / Presse

Jennifer Colino en guerre contre sa fédération

Conférence de presse donnée à Torrevieja, Espagne

Agée de 21 ans seulement, Jenifer Colino annonce sa retraite imposée par sa blessure dorsale (spondylose). Elle déclare responsables la dureté des entraînements qu’elle suivait au Centre Joaquin Blume ainsi que les services médicaux déplorables de la Fédération espagnole. Selon elle, ils n’ont réalisé l’importance de sa blessure qu’en 2007 alors qu’elle en souffrait depuis 2003. “Une fois dans cet état, ils m’ont forcé à me retirer, m’ont mis à la porte et m’ont laissé sans rien,”déclare-t’elle.
“Est-ce normal de recevoir un tel traitement? Comment est-il possible qu’une athlète de haut niveau qui se blesse à l’entraînement ne reçoive pas un service minimum et un traitement de sa fédération? Diagnostiquée en 2003, pourquoi personne ne m’a alors mise en garde contre ses dangers avant 2007? Je me sens humiliée et déçue, après avoir tant donné pour ce sport, de me faire traiter de cette façon. En dénonçant ce qui m’est arrivé, j’espère éviter que la situation ne se reproduise sur une autre gymnaste. C’est ce que je souhaite pour le bien de la gymnastique rythmique.”
Elle a également tenu à remercier sa famille, ses amis et la ville de Torrevieja pour leur soutien dans la réalisation de son rêve de devenir une athlète internationale. Sarcastique, elle n’oublie pas de mentionner son club (Atletico Montemar Club d’Alicante) en les remerciant pour leur minimum d’attention, pour ne l’avoir jamais contactée ni demander de ses nouvelles, et pour ne pas l’avoir soutenue dans les moments difficiles.