Rétro du moment...

Comme il est simple de faire des estimations sur les résultats des Jeux Olympiques de Rio (BRA), tranquillement allongés sur nos transats au soleil dégustant ce que bon nous semble… Tandis que les championnes qualifiées triment, enfermées dans les salles et mangent… peu. Pour elles bientôt la délivrance, bientôt le moment tant attendu, l’accomplissement ultime et un rêve commun : une médaille olympique !

En individuel elles sont au moins une dizaine à pouvoir prétendre à une médaille. Bon d’accord, dont huit qui visent le bronze… Bon d’accord, plutôt trois… Mais qui sait ?! Aussi vrai que les compositions de Salomé Pazhava sont orginales, que la sélectionneuse russe Irina Viner aime les bijoux et que la zone kiss&cry va être remplie de mains en coeur, le pronostic des podiums de ces Jeux est quasiment impossible. Qui de Mamun ou Kudryavtseva remportera l’or ? Qui de Rizatdinova, Staniouta, Pazhava, Son, Vladinova, Moustafaeva (photo ci-contre), Zeng, Rivkin complètera le podium ?

Pour les ensembles c’est encore plus croustillant ! A la vue des derniers championnats internationaux, tout est possible. Qui de la Bulgarie, Israël, la Russie, l’Espagne, l’Italie ou la Biélorussie rentrera dans l’histoire ?
Réponse les 19, 20 et 21 août sur nos écrans. On a hâte ! (Voir le micro-site de la FIG : cliquez-ici !)
D’autant plus hâte que cet évenement clôturera une saison rythmique 2016 riche en péripéties. Il est vrai qu’en ce moment le monde ne tourne pas aussi rond que le ballon sur le doigt de Kudriavtseva, et celui de la GR n’a pas été épargné.
Entre l’ébranlement de l’ensemble bulgare à quelques jours des Championnats d’Europe (article du 15 juin 2016), les problèmes de santé de Kseniya Moustafaeva (communiqué FFG du 26 mai 2016), la rébellion de l’ensemble israélien (Article Sports Walla du 15 juillet 2016), l’affaire des juges non impartiaux aux derniers mondiaux (communiqué FIG du 20 juillet 2016) ou le suspense de la probable suspension des russes pour Rio (communiqués CIO relatifs à la lutte anti dopage), rien ne va plus ! Il ne manquerait plus que Alina Kabaeva fasse des bébés avec Vladimir Poutine (article du 12 novembre 2015 sur 7sur7.be). Incroyable.

© Oleg Naumov – L’ensemble russe adopte une nouvelle coiffure pour faire fureur à Rio !

Ce que l’on doit en retenir ? C’est que les problèmes de santé psychologiques n’épargnent pas les sportifs, aussi beaux et talentueux soient-ils. Que l’appendicite de Kseniya a eu la délicatesse de s’enflammer au mois de mai et non au mois d’août. Que oui, même les gymnastes israéliennes ont le droit de faire pipi quand elles en ont envie. Que les juges peuvent être jugés. Et que… vous avez vraiment cru que les gymnastes rythmiques russes ne participeraient peut être pas aux JO ?
Dieu merci, ces dernières sont là pour attirer notre attention à des détails plus futiles. Vous n’avez pu rater le justo de leur ensemble « so brazzzil » plumés jusqu’aux oreilles, et leur coiffures… innovantes (photo ci-dessus) ! On n’attendait pas moins d’elles. On leur dit merci car même si ça picote les yeux pour certains, elles amènent comme un petit vent de liberté.
Et aujourd’hui plus que jamais, pour tout et à tout prix, soyons attirés par la légèreté.

Vive le sport, vive la GR, vivement les Jeux !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

En plus d’être une artiste complète : comédienne, danseuse, circassienne, mannequin, en France et à l’étranger, Alice Dufour est avant tout passionnée de gymnastique rythmique, discipline pour laquelle elle aura consacré seize ans de sa vie. Elle a d’ailleurs été l’égérie des championnats du Monde de Montpellier en 2011 et a notamment incarné le rôle principal féminin du spectacle Iris du Cirque du Soleil, organisation de dimension internationale très prisée par les athlètes de haut niveau.
Pour en savoir plus sur son parcours artistique >> cliquez-ici !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

bakuwc10ème et ultime étape Coupe du Monde de l’année, l’AGF Trophy 2016 à Bakou (AZE) est également, ce weekend, le dernier tournoi avant les Jeux Olympiques de Rio (BRA). Malgré l’absence de bon nombre de futures olympiennes qui commencent à préparer leur grand départ pour Rio, cela aura permis de mettre en confiance d’autres jeunes filles telles que Kseniya Moustafaeva qui s’impose logiquement comme première outsider derrière le trio russe habituel.
4ème à l’issue du concours général et qualifiée aux quatre finales, la tricolore décroche brillamment le bronze au cerceau et aux massues. 4ème au ballon après une petite hésitation, elle se classe enfin 7ème au ruban.

Le trio russe prend la tête des qualifications individuelles avec la victoire de Margarita Mamun, double vice championne du Monde, qui s’empare de l’or au ballon, aux massues et au ruban, à égalité avec Yana Kudryavtseva, triple championne du Monde en titre, aux deux derniers engins.
Médaillée d’argent au général, Y. Kudryavstseva commet une rupture sur sa combinaison de souplesses et échappe son ballon, ce qui l’empêche de participer à cette finale puisqu’elle n’obtient que le 3ème score russe. Elle remporte néanmoins une troisième médaille d’or au cerceau.
Ce sera donc Aleksandra Soldatova, 3ème, qui remporte l’argent au ballon derrière M. Mamun malgré une difficulté non réalisée puisqu’elle n’arrive pas à bloquer son engin au cou de pied au milieu de son enchaînement.

Quant à l’israélienne Neta Rivkin, la doyenne de la compétition qui revient de blessure, 7ème à l’issue des qualifications, elle décroche le bronze au ballon et l’azérie Marina Durunda, 10ème, rendra finalement hommage à son public en prenant la dernière médaille de bronze encore en course, au ruban.

© Oleg Naumov – Kseniya Moustafaeva, médaillée de bronze au cerceau et aux massues

En ensemble, les russes s’offrent la première place au concours général et au combiné cerceaux / massues. Elles devancent les israéliennes lors des qualifications mais se font damer le pion aux rubans puisque ces dernières décrochent l’or à cette finale. Quant au combiné, Israël échoue en 4ème position, au pied du podium.

Les italiennes, médaillées de bronze au général, prennent l’argent au combiné alors que les espagnoles seulement 5èmes à l’issue de la journée d’hier, s’emparent du bronze aux deux finales.

Résultats complets : cliquez-ici !

INFO : Concernant le scandale de dopage qui touche actuellement les sportifs russes et essentiellement la délégation d’athlétisme, le Comité International Olympique (C.I.0.) vient de rendre sa décision et s’est abstenu d’exclure la sélection olympique russe des Jeux olympiques de Rio, c’est aux Fédérations internationales de repêcher les sportifs qui ne sont pas impliqués dans le scandale de dopage. Il devrait donc n’y avoir aucune exclusion en gymnastique rythmique.
Source : CIO et Sputnik News

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

9ème et avant-dernière étape Coupe du Monde de l’année, le tournoi de Kazan (RUS) s’est pressenti comme l’un des grands tests pré-olympiques au vu de la forte participation du weekend, il signait également le grand retour de notre championne tricolore Kseniya Moustafaeva.
Sa dernière compétition remontant à mi-avril à l’occasion des championnats de France Elite, elle a été forcée de mettre un terme à son stage de préparation en Russie suite à une opération en urgence de l’appendicite. A moins d’un mois des Jeux Olympiques de Rio, la régularité reste à revenir mais les résultats sont plutôt confiants pour son retour à la compétition. 12ème à l’issue du concours général, Kseniya se qualifie à la finale du ballon pour laquelle elle se classe 7ème à égalité avec la biélorusse Ekaterina Galkina. Aux portes de la finale au ruban, on ne la retrouve pas non plus en finale aux deux autres engins après un lancé très juste au cerceau et un lâché d’une massue sur son ultime rattrapé.

La russe double vice championne du Monde, Margarita Mamun, s’impose aux qualifications avec des notes au dessus de 19 points aux quatre engins. Egalement médaillée d’or aux massues et au ruban, elle devra se contenter de l’argent au ballon suite à une hésitation sur un roulé et prendra le bronze au cerceau, pénalisée par un lâché sur un changement de main.
Elle détrône ainsi sa coéquipière, triple championne du Monde, Yana Kudryavsteva, qui décroche l’argent au concours général après un lâché aux massues sur une simple manipulation. Médaillée d’or au cerceau et au ballon, elle ne participera pas à la finale du ruban, ayant déclaré forfait pour « raisons médicales », probablement sa cheville, mais je n’en sais pas plus. Elle permet ainsi la participation de l’américaine Laura Zeng, seconde réserve, alors que c’est Kseniya Moustafaeva, réserve 1, qui était sensée rentrer dans cette finale.

Toujours du côté russe, Aleksandra Soldatova, 3ème des qualifications, s’illustre en finale des massues et décroche l’argent.

La coréenne Son Yeon Jae, 4ème, continue à faire preuve d’une belle régularité et décroche l’argent au cerceau et le bronze au ballon. Talonnée de près par Melitina Staniouta, la biélorusse se classe en 5ème position après un lâché au cerceau et s’empare de l’argent en finale du cerceau et du bronze au ballon et aux massues.

© Oleg Naumov – Kseniya Moustafaeva (FRA), finaliste au ballon.

Du côté des ensembles, les russes prennent la tête des qualifications et de la finale aux cerceaux / massues mais devront se contenter de l’argent aux rubans suite à deux lâchés.

Les biélorusses restent derrière et décrochent l’argent au général et au combiné. Après deux lâchés et de grosses erreurs de trajectoires aux rubans, elles se classent 8èmes et dernières à cette finale.

Très régulières, les israéliennes, médaillées de bronze à l’issue des qualifications et en finale des rubans, devront se contenter de la 4ème place au combiné en faveur des italiennes qui leur dament le pion.

Quant aux bulgares, 4èmes au général et 5èmes en finale du combiné, elles s’emparent de l’or aux rubans.

Résultats complets et détaillés : cliquez-ici !

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Circuit Coupe du MondeMasters de Berlin 2016

le 4 juillet 2016Commentaires fermés sur Masters de Berlin 2016

Habituellement étape Grand Prix, les Masters de Berlin intègrent cette année le circuit Coupe du Monde en tant que 8ème étape de la saison 2016.

En individuel, la jeune russe Dina Averina s’impose au concours général ainsi qu’en finale du ballon et du ruban, non sans erreurs malgré tout. 4ème au cerceau après quelques imperfections, elle dégringole en dernière position de la finale aux massues, pénalisée par trois chutes d’engin sur un simple lancé et sur son final.

Médaillée d’argent à l’issue des qualifications, la biélorusse Melitina Staniouta fait preuve de régularité sur cette compétition et monte de nouveau sur le podium à chaque finale. Médaillée d’or au cerceau à égalité avec Anna Rizatdinova (UKR), elle prend l’argent au ballon (malgré des erreurs sur ses rattrapés) et aux massues et enfin de bronze au ruban, également ex-aequo avec Salome Pazhava (GEO).
Sa coéquipière, Ekaterina Galkina, décroche le bronze (ex-aequo avec S. Pazhava) au général, au cerceau et aux massues. Seulement 4ème au ballon, elle commet deux gros lâchés et s’emmêle à plusieurs reprises au ruban et termine logiquement en 8ème et dernière position de la finale.

Sacrée « Miss Turnier » 2016 (Miss du Tournoi), la géorgienne Salome Pazhava s’empare, elle aussi, du bronze au général et partage cette 3ème place avec Galkina (BLR). Elle décroche encore le bronze au ballon et au ruban (ex-aequo avec M. Staniouta) mais rate ses prestations au cerceau et aux massues, ses engins de prédilection, dont les enchaînements demeuraient pourtant inchangés depuis deux voire trois saisons.

Quant à l’ukrainienne Anna Rizatdinova, 5ème des qualifications après une sortie au ballon, elle fait partie de celles qui auront réalisé les meilleurs passages et scores du weekend. Elle repart avec l’or au cerceau et aux massues et l’argent au ruban à 0.050 points près de la russe.

© Ulrich Faßbender – Salome Pazhava (GEO), sacrée « Miss Turnier » 2016

En ensemble, le Japon s’impose à l’issue des qualifications et de la finale aux cinq rubans. Après des erreurs, l’équipe ne se classera que 4ème aux cerceaux / massues.

L’Ukraine partage le podium au général avec la Finlande et remporte l’argent, 5ème et dernière aux rubans, elle s’empare de l’or au combiné gratifié d’un magnifique 18.050.

Les finlandaises beaucoup plus régulières s’offrent une seconde médaille d’argent, aux rubans, puis une de bronze au combiné.

Enfin, ce sera l’Allemagne, 4ème, qui complètera le podium des finales en récoltant l’argent au combiné et le bronze aux rubans pour le plus grand plaisir du public berlinois.

Résultats : cliquez-ici !

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté