Inspirée de la russe Alina Kabaeva, sacrée championne olympique aux Jeux d’Athènes en 2004, médaillée de bronze aux Jeux de Sydney en 2000 et championne du Monde en titre à Osaka en 1999 et Budapest en 2003.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *