Catégorie ‘Jeux Olympiques’

L’ensemble France termine magnifiquement sa compétition en remportant le bronze à égalité avec la Grèce. Après un superbe passage aux 5 ballons et un exercice mieux maîtrisé que la veille au combiné cerceaux/rubans, malgré un rattrapé un peu juste, les Rubizz se sont véritablement ressaisies. Même si les qualifications ne se sont pas passées comme elles l’auraient souhaité, on peut dire que ces jeunes filles en veulent et que le mental a été fort ! Dommage qu’on ne puisse pas inverser les journées d’hier et d’aujourd’hui…
Devant elles, l’Espagne, 1ère des qualifications, se maintient en tête avec des sans-faute sur leurs deux enchaînements, elles s’emparent ainsi de la médaille d’or bien méritée.
Enfin c’est au tour d’Israël de repartir avec l’argent, remontant d’un rang sur leur 3ème place des qualifications.
Quant à l’Ukraine, l’une des équipes favorites de la journée, elles terminent en 6ème position après une sortie aux ballons et de grosses erreurs aux cerceaux/rubans (gros déplacement sur un rattrapé et un lâché d’engin).

Concours général des ensembles :

Chez les individuelles, la russe Daria Kondakova, 1ère des qualifications, remporte l’or sans surprise malgré un final sans ses massues à la 3ème rotation.
L’ukrainienne Ganna Rizatdinova s’empare de l’argent après de beaux passages sans trop d’erreurs. Elle passe devant la kazakhe Anna Alyabyeva qui se contentera du bronze suite à un pivot déséquilibré aux massues.

Concours multiple individuel :
Photo : FIG – L’ensemble France, médaillé de bronze

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

ATTENTION : Seules les gymnastes classées de la 2ème à la 6ème place sont qualifiées aux Jeux Olympiques. Cependant, les 10 premières gymnastes de ces qualifications participeront au concours général de demain dont le classement ne remettra rien en cause concernant les places olympiques obtenues.

Chez les individuelles, la russe Daria Kondakova conserve sa place de leader avec un total de 109.475 points. Elle commet, comme hier, des erreurs sur ses deux enchaînements de la journée mais qui devraient être vite rattrapées pour les prochaines échéances.

La kazakhe Anna Alyabyeva gagne une place supplémentaire sur la journée d’hier et prend la 2ème place de ce concours qualificatif (1ère place olympique) avec de très beaux passages. Elle passe devant l’ukrainienne Ganna Rizatdinova, 3ème (2ème place olympique), qui commet quelques erreurs au ruban.
Quant à l’espagnole Carolina Rodriguez, elle se sera fait peur au ruban en lançant son engin trop loin mais qu’elle arrivera à rattraper in extremis. Sa qualification est assurée, elle occupe la 4ème place (3ème place olympique) devant la chypriote Chrystalleni Trikomiti (4ème place olympique) qui réalise de belles prouesses sur ses deux passages.
C’est enfin l’allemande Jana Berezko-Marggrander qui remporte brillamment le 5ème et dernier billet pour les Olympiades en conservant sa 6ème place de la veille. La compétition était pourtant très serrée entre l’allemande et la roumaine Alexandra Piscupescu qui voit s’envoler le rêve olympique sur le retard de son final au ruban. Elle participera néanmoins au concours général de demain.

Federica Febbo (ITA), Dora Vass (HUN) et Djamila Rakhmatova (UZB) sont également qualifiées pour la finale de demain.

Notre jeune française, Kseniya Moustafaeva, s’est un peu remise de son échec de la veille et se classe 22ème. Elle termine sur un bel enchaînement au ruban mais un rattrapé très juste aux massues lui aura donné du fil à retordre. Suite à la réclamation sur sa note initiale (23.750), son exercice est réévalué à 23.550 avec une pénalité de 0.30 points qui serait apparemment due au port de bijoux non autorisés par le Code de pointage. Mais cela reste à confirmer…
Bref, cette compétition aura été un bel entraînement pour Kseniya malgré le stress et la déception qui en incombent. Son parcours est plus que prometteur pour le prochain cycle olympique dont l’objectif sera les Jeux de Rio en 2016.

Qualifications individuelles :

Du côté des ensembles, l’Espagne (1ère), l’Ukraine (2ème), Israël (3ème) et la Grèce (4ème) conservent leurs places de la veille et sont sélectionnés pour les Jeux Olympiques au détriment de la France et de la Suisse qui terminent respectivement 6ème et 5ème.
En effet, suite à deux chutes de rubans, les françaises se laissent vaincre par la pression et le stress et perdent toute chance de qualification olympique avec beaucoup de déception.

L’Azerbaidjan se place en 7ème position devant la Grande-Bretagne, 8ème.

Tous les ensembles participeront demain au concours général final. Il n’y aura pas de finales par spécialité, ni en individuel, ni en ensemble.

Qualifications des ensembles :
Photo : FIG

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Après deux rotations (cerceau et ballon), la russe Daria Kondakova prend aisément la tête des qualifications bien qu’elle commette de grosses erreurs sur son tout nouvel enchaînement au ballon. Déjà qualifiée aux Jeux Olympiques, elle ne participe ici qu’en tant que vice championne du monde invitée à se produire dans les conditions réelles olympiques. Cependant, la GR ne se déroulera pas à la Greenwich Arena le jour J mais à Wembley au nord de Londres.

C’est donc l’ukrainienne Ganna Rizatdinova, en 2ème position, qui prend réellement la tête de cette première journée de qualification olympique. Ses deux enchaînements sont bien maîtrisés bien qu’elle soit sanctionnée au cerceau pour une musique trop longue (1’31 au lieu d’1’30 max.). Bizarrement, ce ne fut pas la seule à être dans ce cas qui pourtant est assez rare à ce niveau de compétition.

Pour le Kazakhstan, Anna Alyabyeva, 3ème, prend sa revanche au cerceau sur son passage raté des mondiaux de Montpellier qui lui avait coûté sa qualification olympique. Elle est pénalisée au ballon pour les mêmes raisons que Rizatdinova concernant la durée de sa musique (1’31).

Chrystalleni Trikomiti (CYP) réalise de belles performances sans faute majeure. Elle se classe 4ème.

L’espagnole Carolina Rodriguez prend la 5ème place avec également de très beaux passages malgré une erreur de rattraper sur un manège.

Quant à l’allemande Jana Berezko-Marggrander, absente un certain temps des praticables pour cause de blessure, sa qualification sera assurée si elle continue demain sur le même parcours bien qu’elle ait commis des erreurs de reprise et quelques déséquilibres. Elle se classe 6ème. Elle n’aura cessé de damer le pion de la roumaine Alexandra Piscupescu qui tentera tout demain pour remonter dans le classement et faire partie des cinq individuelles qualifiées olympiques.

Quant à notre française Kseniya Moustafaeva, la journée se termine sur une note amère. 23ème après un final au cerceau sans engin et presque sans gymnaste sur le praticable et une grosse sortie au ballon, la qualification risque d’être très difficile. Avec de superbes nouveaux enchaînements et âgée de 17 ans à peine, sa participation à cet évènement est déjà une bonne préparation pour la relève de la France sur le prochain cycle olympique. Reste maintenant qu’elle se fasse plaisir sur ses deux derniers enchaînements de demain aux massues et au ruban.

Résultats des individuelles après 2 rotations :
Les ensembles ne présentaient, quant à eux, qu’un seul passage aujourd’hui, celui aux 5 ballons.

L’Espagne se classe 1ère avec un sans faute devant l’Ukraine qui réalise une superbe performance malgré quelques erreurs en fin de passage.
Israël prend la 3ème place avec quelques erreurs corporelles et de synchronisation et se retrouve devant les grecques qui réalisent un superbe enchaînement très dynamique.

Nos françaises, 5èmes provisoires, ont moins maîtrisé leur exercice qu’aux championnats du monde. Deux chutes d’engin sur un échange et un rattraper viennent ternir leur prestation mais tout reste encore à jouer demain avec le combiné aux cerceaux/rubans et espérer ainsi faire partie des quatre derniers ensembles à se qualifier aux Jeux. Go, go, go les Rubizz !!!

Résultats des ensembles après 1 passage :
Photo : FIG – L’ensemble France et Noémie Balthazard au premier plan.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Jeux OlympiquesWeb-CIS en direct de Londres

le 12 janvier 2012Commentaires fermés sur Web-CIS en direct de Londres

Swiss Timing Ltd, filiale du groupe Swatch et active dans le chronométrage sportif, est partenaire de longue date de la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG). Opérant pour Omega aux Jeux Olympiques, la compagnie vient de développer l’application Web-CIS (Commentator Information System), outil qui permet de fournir un flux d’information en continu et en temps réel.

Cette application est désormais disponible et gratuite pour tous ceux qui souhaiteraient suivre les résultats en direct des Test Events de gymnastique rythmique à Londres du 16 au 18 janvier prochains.

Afin d’installer correctement Web-CIS sur votre ordinateur, veuillez suivre les instructions suivantes :
• Vérifiez que vous avez ouvert votre session en tant qu’administrateur et que Java est bien installé.
• Téléchargez l’application ici : http://swt-cis-srv-011.st-innovation.com/CisWebApp/
• Sélectionnez la résolution d’écran souhaitée.
• Acceptez le moteur d’exécution Java.
• Lancez l’application.

La FIG retransmettra également la compétition en direct sur Youtube.
Suite à un échange d’emails avec Olivier Strebel, manager des droits télévisuels de la FIG, les épreuves de gymnastique rythmique ne seront pas retransmises en direct, contrairement à la gymnastique artistique et au trampoline. Seuls quelques passages seront enregistrés et postés sur leur chaîne Youtube.
Toutes les infos ici : http://londontest2012.fig-gymnastics.com/

Des quotas supplémentaires ont été attribués à l’ensemble azéri* et à plusieurs individuelles. De nombreux fans ne comprennent pas ce soudain changement au sein des règles de qualification pré-établies.

Je suis heureux que des solutions aient été trouvées et que cette situation permette à d’autres nations de participer dans l’esprit d’impartialité du sport. – Bruno Grandi (ITA), Président de la FIG

La raison évoquée par la FIG est que les places octroyées par les gymnastes britanniques (qualifiées d’office car représentantes du pays hôte) ne devraient pas empêcher la participation d’autres nations. Les réactions assez vives des fans à travers les réseaux sociaux et les forums internationaux laissent entendre que les véritables raisons seraient tout autres. Entre représentation maximale des différentes fédérations et obligations politiques, l’équité est remise en cause à coup de frustration et d’étonnement.

*Zeynab Javadli, encore individuelle aux mondiaux de Montpellier, est désormais membre de l’ensemble azéri aux 5 ballons.

Source : FIG

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail
  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté