Catégorie ‘Jeux Olympiques’

Jeux OlympiquesQualifications Rio 2016

le 12 septembre 2015Commentaires fermés sur Qualifications Rio 2016

RG4© FIG

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Jeux OlympiquesTokyo 2020

le 8 septembre 2013Commentaires fermés sur Tokyo 2020

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé, hier soir en direct de Buenos Aires (ARG), les résultats du vote désignant Tokyo comme ville hôte des Jeux Olympiques d’été de 2020. La capitale nippone aura remporté la victoire haut la main devant Istambul et Madrid, dernières villes en lice.
Sans oublier les Jeux d’hiver de Sapporo en 1972 et Nagano en 1998, Tokyo accueillera pour la seconde fois, après 1964, les Olympiades d’été, grâce à un dossier solide et des arguments forts. En effet, la ville détient déjà 4,5 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros) sur un budget estimé à 2,6 milliards d’euros. Le projet propose un ensemble compact, réparti en deux zones de compétition dans un rayon de 8 km maximum du village olympique qui se situerait, lui, au coeur de la ville. Réutilisant 70% des infrastructures des J.O. de 1964, la délégation japonaise aura su mettre à l’honneur la notion d' »héritage » si chère au CIO.

Après les séismes et la catastrophe de Fukushima qui avaient frappé le pays en mars 2011, cette victoire redonne enfin espoir au peuple japonais qui aura d’ailleurs beaucoup plus soutenu cette candidature que celle de 2016 où Tokyo avait été disqualifiée.

Ce weekend marque également la fin du mandat du Président Jacques Rogge, qui tire, à 71 ans, sa révérence après 12 ans à la tête du CIO. Son successeur sera élu le 10 septembre 2013.

Photo : CIO – Le stade olympique de 80 000 places qui sera construit avec un toit rétractable et une allure de vaisseau spatial pour un coût de 1,3 milliard de dollars.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La Russie, indétrônable depuis les Jeux de Sydney 2000 en ensemble comme en individuel, décroche sa 2ème médaille d’or du weekend à la finale des ensembles. L’équipe, modifiée dernièrement en début d’année, avait beaucoup de pression sur les épaules pour ne pas trahir leur fragilité et permettre à leur nation de rester infaillible. Vice championnes du monde au général à trois reprises, elles avaient remporté le titre européen début juin, sentant l’or olympique à portée de main.

Les bélarusses, habituées des 3èmes places, s’empare de la médaille d’argent. Une véritable reconnaissance à un travail de longue haleine qui finalement paye avec un rythme soutenu à chacun de leurs passages. Médaillées de bronze à Pékin en 2008, leur dernière médaille d’argent olympique remonte à Sydney 2000. Depuis que les ensembles ont intégré les Olympiades en 1996, le Bélarus n’a encore jamais été sacré du plus beau des métaux.

Quant aux italiennes, triples championnes du monde absolues, elles sont certainement les plus déçues de la compétition suite à une chute de ruban sur un échange qui leur coûte inévitablement les deux premiers rangs du podium. Médaillées d’argent à Athènes en 2004, puis 4èmes à Pékin, les « Farfalle » (« Papillons » de leur surnom) se contentent ici du bronze. La déception est d’autant plus grande que deux de ses membres, Elisa Blanchi et Elisa Santoni, capitaine d’équipe, sont membres de l’ensemble depuis 2003, et auraient rêvé conclure leur carrière sur le plus beau titre qui soit…

Les espagnoles espéraient décrocher le bronze mais échouent au pied du podium, satisfaites néanmoins de leur prestations malgré quelques erreurs de synchronisation aux 5 ballons. L’Espagne, par ailleurs, est la première nation à avoir été sacrée championne olympique en ensemble, c’était en 1996.

Pas de chance non plus pour la Bulgarie, 6ème, qui perd une place suite à une chute de ruban sur un échange, les Bulgares qui sont pourtant championnes du monde de la spécialité, restent derrière l’Ukraine, 5ème, malgré le même total de 54.375 points. Les ukrainiennes souvent mécontentes de leurs notes, seront au moins satisfaites de ce coup du sort, leur exécution faisant la différence sur un mouvement pourtant moins enlevé que les bulgares.

Les japonaises et les israéliennes concluent ce palmarès olympique en se classant respectivement 7èmes et 8èmes.

Photos (en haut à gauche) : Les russes aux 5 ballons ont obtenu la meilleure note du concours
(au centre) : Le podium des ensembles 1 – Russie 2 – Bélarus 3 – Italie

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Jeux OlympiquesLondres 2012 Finale individuelle

le 11 août 2012Commentaires fermés sur Londres 2012 Finale individuelle

La russe Evgenia Kanaeva impose de nouveau sa suprématie en décrochant pour la seconde fois consécutive le titre olympique individuel à l’âge de 22 ans. Elle se sera néanmoins fait peur après une légère erreur de reprise au cerceau et un exercice au ruban imprécis qui lui vaut une note en dessous des 29 points (28.900), le ruban qui a d’ailleurs toujours été son engin fétiche aura été aujourd’hui son passage le plus faible des quatre. Kanaeva est la première gymnaste individuelle médaillée d’or olympique à remettre son titre en jeu et à le remporter une seconde fois. Elle est actuellement la gymnaste la plus titrée au monde après avoir été sacrée trois fois championne du monde absolue (2009, 2010 et 2011) et trois fois championne d’Europe en titre (2008, 2010 et 2012) sans compter les victoires par équipe ni celles des différentes étapes Grand Prix et Coupe du Monde. C’est une nouvelle page d’histoire qui est entrain de s’écrire pour le monde de la gymnastique internationale.

Quant à la n°2 russe Daria Dmitrieva, elle devient vice championne olympique avec de superbes passages malgré quelques pénalités au cerceau et aux massues. Elle aura rempli son contrat vis-à-vis de sa Fédération qui préfère ne pas avoir à être déçue de ses choix de compétitrices, car comme à chaque olympiade, on aura eu droit au feuilleton des décisions russes et on ne peut que saluer le succès de Dmitrieva qui aura réussi l’une des plus belles compétitions de sa jeune carrière.

La plus belle consécration restera sans doute la médaille de bronze tant espérée de la bélarusse Liubov Charkashyna. Un peu juste sur son rattraper final aux massues, elle est la grâce personnifiée à chacun de ses enchaînements, le public et surtout les juges lui démontrent enfin l’ultime reconnaissance qu’elle mérite. Victime à plusieurs reprises des 4èmes places, elle met un terme à sa carrière après sa 15ème place aux Jeux de Pékin en 2008, non seulement finaliste ici à Londres, elle est enfin récompensée par un podium olympique. Que d’émotion elle nous aura fait vivre !

La grande déçue de cette finale sera probablement l’azérie Aliya Garayeva qui se battait également pour la 3ème place. Habituée des podiums aux côtés des leaders russes, dont une médaille de bronze au concours multiple des mondiaux de Montpellier en 2011, elle se classe 4ème après sa 6ème place en finale aux Jeux de Pékin. Elle était d’ailleurs soutenue par Dinara Gimatova qui n’est autre qu’une de ses entraîneurs et ancienne coéquipière qui était également olympienne avec elle en 2008.

La sud-coréenne Yeon Jae Son n’aura pas eu de mauvaise surprise aujourd’hui (voir article précédent) si ce n’est sa double chute d’engin aux massues sur son premier lancé deux roulades qui l’écarte définitivement du podium et la place en 5ème position. A 18 ans, elle est la plus jeune finaliste de cette compétition, elle aura démontré un superbe travail tout en finesse et avec de belles prises de risque. Après sa 11ème place mondiale à Montpellier, elle n’aura cessé de progresser tout au long de l’année. Espérons la retrouver à Rio en 2016 !

Cette finale aura été plus pénible pour les 5 dernières du classement, les ukrainiennes Alina Maksimenko et Anna Rizatdinova passent un peu à côté de leur finale après de gros déséquilibres aux massues pour chacune et un rattrapé bloqué entre les jambes raté au ballon pour Maksimenko qui est obligée d’exécuter deux roulades pour le récupérer. Après un retour à la compétition difficile en fin de saison suite à des problèmes de santé, elle termine 6ème. Rizatdinova échoue à la 10ème place, heureuse de s’être qualifiée in extremis la veille en finale, avec encore un manque d’expérience, il faudra surement se méfier de ses prouesses sur le prochain cycle olympique.

La bulgare Silvia Miteva se classe, elle, 8ème après des erreurs qui relèvent plus d’inattention que de manque de maîtrise. Elle termine sans son ballon en l’échappant sur la dernière note de musique sur un simple roulé sur le corps au sol et lâche une de ses massues pendant sa série de manèges. Elle aurait pu espérer grappiller quelques places avec des passages sans faute. L’israélienne Neta Rivkin, 7ème, lui passe donc devant avec là encore une belle progression puisqu’elle avait terminé 14ème à Pékin, à quatre places de la finale.

Quant à la polonaise Joanna Mitrosz, elle prend la 9ème place devant l’ukrainienne Rizatdinova, également en progression puisqu’elle était 16ème des qualifications à Pékin. Elle aura profité au maximum de cette finale olympique qu’elle doutait de décrocher et aura présenté de bons passages malgré une chute aux massues.

A suivre demain, la finale des ensembles à 14h30 sur France TV Sport !

Photos, en haut à gauche : Evgenia Kanaeva (RUS), double championne olympique en titre
au centre : Le podium olympique 1 – Evgenia Kanaeva (RUS) 2 – Daria Dmitrieva (RUS) 3 – Liubov Charkashyna (BLR)

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail
  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté