Catégorie ‘Championnats du Monde’

Championnats du MondeStuttgart 2015 Jour 7

le 13 septembre 2015Commentaires fermés sur Stuttgart 2015 Jour 7

Voici déjà la dernière journée de ces championnats du Monde de Stuttgart qui se clôture avec les finales des ensembles aux 5 rubans et au combiné 2 cerceaux / 6 massues. C’est encore pour moi une expérience formidable, des moments inoubliables, ainsi que de merveilleuses rencontres et retrouvailles, tout ce que représente un événement sportif tel qu’un championnat du Monde. Merci aux gymnastes, aux entraîneurs, aux photographes, à tous les acteurs de la discipline, aux organisateurs, aux amoureux de gymnastique et bien entendu à vous, chers internautes, qui prenez la peine de me lire encore et toujours.

Les russes, sacrées championnes du monde au général hier, présentent de nouveau de superbes passages mais manquant de précision néanmoins. Médaillées d’or au combiné cerceaux/massues (photo ci-contre © FIG), elles se contentent de l’argent aux rubans après un rattrapé final qui n’a pas abouti comme prévu (entre les quatre autres hampes).

C’est l’Italie qui décroche haut la main le titre aux rubans, leur première médaille d’or sur ce cycle olympique avec cette équipe. Il ne faut pas oublier que les italiennes ont été championnes du monde en 2009, 2010 et 2011, vice championnes olympiques à Athènes en 2004 et médaillées de bronze à Londres en 2012. Les « Farfalle » s’emparent également de l’argent au combiné bien qu’on aurait beaucoup aimé les retrouver sur la plus haute marche du podium, même à égalité avec le russes… Leurs enchaînements font tout simplement vibrer tant en émotion qu’en qualité d’exécution et d’originalités techniques.

Les bulgares, vice championnes du monde 2015, remportent le bronze au combiné alors que les japonaises, qui ont littéralement enflammé le public avec leur sans-faute et leur final exceptionnel, sont récompensées du bronze aux rubans.

Quant à l’Espagne, 3ème hier, elle ne peut espérer une place sur le podium aux rubans étant donné qu’une collaboration n’a pas eu lieu, ce qui les fait reculer à la 6ème place. Les ibères ne présentent pas leur second passage, déclarant forfait avant la finale pour blessure d’une des membres de l’équipe. Elles donnent ainsi l’opportunité à l’Azerbaidjan, première réserve, de rentrer dans la compétition à leur place.© FIG – L’Italie, championne du monde aux 5 rubans, avec un sacré clin d’oeil aux anciennes

Résultats finale 5 rubans : cliquez-ici !
Résultats finale 2 cerceaux + 6 massues : cliquez-ici !

Ne manquez pas Kseniya Moustafaeva à 18h15 sur RMC Sport ~> cliquez-ici !

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Championnats du MondeStuttgart 2015 Jour 6

le 12 septembre 2015Commentaires fermés sur Stuttgart 2015 Jour 6

Le concours général des ensembles vient de se terminer avec à la clé les qualifications olympiques de cette première phase à Stuttgart en cette avant-dernière journée de championnat et le sentiment d’avoir mon verre à moitié plein…

L’ensemble France, capable d’enchaîner des « sans faute » à l’entraînement n’a encore pas réussi à gérer la pression une fois en compétition. 17èmes au classement général (10èmes aux rubans et 18èmes aux cerceaux/massues) suite à une chute de ruban sur leur dernier rattrapé et des prises de risques non réalisées (dont deux sauts à travers) plus une chute de cerceau au combiné, elles n’intègrent aucune finale pour demain et ne remportent pas de place aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Néanmoins le rêve n’est pas fini puisqu’elles sont qualifiées en dernière position aux Test Events, seconde phase de qualification olympique qui sera leur dernière chance. Rendez-vous en avril 2016 avec l’espoir que les Bleues se ressaisissent une bonne fois pour toutes !

Les russes sont sacrées championnes du Monde après des passages emprunts du folklore slave mais non sans erreur, notamment aux rubans, avec une chute d’engin et une grosse imprécision lors d’un échange. La Russie représentée par ce jeune ensemble obtient son 7ème titre mondial absolu sachant que leur dernier sacre remonte à 2007 à Patras (GRE).

Les bulgares, championnes du Monde 2014, se font donc damer le pion bien que leurs enchaînements soient toujours autant époustouflants chorégraphiquement et techniquement. Les notes paraissent un peu sévères et le podium est largement mérité même si le métal est d’argent.

Médaillées de bronze, les espagnoles remportent leur première médaille à un concours général de championnat du Monde mais il ne faut pas oublier que cette même équipe est actuellement double championne du monde aux 10 massues 2013 et 2014. Encore beaucoup de tempérament et d’originalités pour cet ensemble qui perdure et qui marche petit à petit dans les traces de l’Italie, 4ème, d’ailleurs ici à Stuttgart à l’issue de la compétition.

Les dix premiers ensembles sont qualifiés aux Jeux Olympiques de Rio 2016, devant comprendre 3 continents minimum représentés. L’Europe (Russie, Bulgarie, Espagne, Italie, Israël, Biélorussie, Ukraine) et l’Asie (Japon, Chine) remportent les 9 premiers tickets et c’est enfin l’Amérique qui décroche le dixième ticket avec les Etats-Unis puisqu’elles sont devant le Canada et l’Egypte (Afrique) au concours général. Le Brésil remporte directement sa wildcard en tant que pays hôte.

Résultats Concours Général des ensembles CI : cliquez-ici !
Qualifiées finales 5 rubans : cliquez-ici !
Qualifiées finales 2 cerceaux + 6 massues : cliquez-ici !

Qualifications olympiques individuelles et ensembles Rio 2016 : cliquez-ici !
Photos : © Marianne Piquerel et Dirk Zimmermann – L’ensemble France

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Championnats du MondeStuttgart 2015 Jour 5

le 12 septembre 2015Commentaires fermés sur Stuttgart 2015 Jour 5

Le concours multiple des 24 meilleures gymnastes s’est déroulé hier pour la 5ème et dernière journée de compétition individuelle à la Porsche Arena de Stuttgart (GER) à l’issue de laquelle les 15 premières remportent leur place pour les Olympiades 2016.

Kseniya Moustafaeva n’aura pas eu la tâche facile de passer, comme à Izmir l’an passé, derrière Yana Kudryavtseva en plus de la pression que cet ultime concours multiple représente. Après un lâché sur un changement de main et un problème de trajectoire sur son dernier lancé au ruban, Kseniya réalise un bel enchaînement bien relevé au cerceau pour son second passage. Malgré une petite modification sur son rattrapé final au ballon et un échappé aux massues, la représentante tricolore se classe 12ème et remporte haut la main son billet olympique pour les Jeux de Rio 2016 !

Que peut-on reprocher à la russe Yana Kudryavtseva (photo ci-contre) si ce n’est son léger emmêlage et son rattrapé par le ruban et non par la hampe ? Tout simplement : la grande classe ! Elle s’est tout de même fait une frayeur jusqu’à son exercice au cerceau tout simplement sublime et décroche ici à Stuttgart, son troisième titre de championne du monde absolue consécutif après Kiev (UKR) 2013 et Izmir 2014 (TUR).
Sa coéquipière Margarita Mamun, également favorite pour le titre, reste derrière avec des rattrapés très justes et des fautes de tenue de jambe au cerceau et un lâché au ruban. Elle conserve ainsi son statut de vice championne du Monde depuis Izmir 2014. Elle remporte également le Prix Longines de l’Elegance, décerné après chaque concours multiple mondial.

La biélorusse Melitina Staniouta prend sa revanche sur sa 7ème place de l’année dernière au concours multiple et décroche de nouveau le bronze au général, la première fois c’était à Kiev en 2013. Hormis un tour illusion complètement râté et un échappé dans la foulée au ballon, son second passage, Melitina peut être fière de ses autres prestations. Elle a véritablement tout donné avec l’énergie qu’on lui connaît et me fait même apprécier son style davantage.

Quant à l’ukrainienne Anna Rizatdinova, sa sortie aux massues ne lui permet guère d’atteindre le podium et se classe 5ème. Vice championne du Monde aux mondiaux de Kiev 2013 et médaillée de bronze à Izmir 2014, elle ne se laisse pas démonter par son erreur et présente au le public de Stuttgart des enchaînements de haute volée avec toujours autant de grâce et de charisme.

Salome Pazhava, qui obtient pour la première fois une place pour la Géorgie aux Jeux Olympiques, aura endiablé la salle hier soir, son passage au cerceau, couronné d’une « standing ovation » au moment de saluer ! Salome dégage une énergie toute particulière et est très fière de partager un style qui lui est propre avec énormément de technique et une progression très marquée depuis trois ans. Elle se classe 4ème, au pied du podium, alors qu’elle n’était que 13ème à Izmir 2014 et 20ème à Kiev 2013.
Autre pépite étonnante, il s’agit de l’américaine Laura Yihan Zeng, 16 ans, qui se classe en 8ème position pour ses premiers championnats du Monde alors qu’elle n’est sortie du circuit junior que cette année. Elle avait décroché le bronze aux derniers Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nianjing (CHN).

Résultats du concours multiple – Stuttgart 2015 : cliquez-ici !

Ce moment tant espéré et attendu est enfin arrivé ! Quelle joie et quel soulagement, je suis si heureuse. En route pour Rio ! – Kseniya Moustafaeva

© Fanny Cortyl – La délégation française gagnée par l’émotion : Eva Serrano, Kseniya Moustafaeva, Svetlana Moustafaeva et Isabelle de Cossio

Pour information, Viktoria Mazur (UKR) remplaçait Eleonora Romanova, forfait pour blessure à la jambe. 22ème à l’issue du concours multiple, elle ne se qualifie pas aux J.O. et ne pourra pas participer au Test Events 2016, seconde phase qualificative olympique, étant donné que l’Ukraine est déjà qualifiée avec Anna Rizatdinova.
Effectivement les FEDERATIONS QUALIFIEES DANS LE TOP 15 AUX CHAMPIONNATS DU MONDE (phase 1) NE PEUVENT PLUS AVOIR UNE AUTRE CHANCE AUX TEST EVENTS (phase 2). Cela permet l’universalité des représentations olympiques même si cette nouveauté peut paraître injuste pour certains athlètes.
Egalement, les qualifications de lundi à jeudi de ces mondiaux de Stuttgart permettait de définir quelle représentante africaine allait décrocher sa WILD CARD continentale pour les Jeux, basé sur le meilleur résultat du CI et c’est Grace Legote pour l’Afrique du Sud qui l’emporte, juste devant l’égyptienne Sara Rostom.
Basma Ouatay El Yazad, originaire du club de Thiais et qui s’entraîne au Pôle d’Evry avec Samira Benamrane, matchait pour le Maroc puisqu’elle bénéficie de la double nationalité, comme elle avait fait aux J.O.J. de Nianjing (CHN) l’année dernière.
© Fanny Cortyl – Basma Ouatay (MAR)

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Championnats du MondeStuttgart 2015 Jours 3 & 4

le 10 septembre 2015Commentaires fermés sur Stuttgart 2015 Jours 3 & 4

Dans quelques heures seulement, je prendrai la route direction l’aéroport pour arriver en milieu de matinée à Stuttgart. Hâte de rejoindre cet événement plus que majeur, même si cette fois je ne l’aurai pas vécu dans son intégralité… Encore de précieux moments de gymnastique à partager tout simplement avec vous !

Les quatre jours de qualifications individuelles s’achèvent ce soir à Stuttgart (GER) avec, une nouvelle fois, la victoire des russes au concours par équipe qui devancent les ukrainiennes, médaillées d’argent et les biélorusses, médaillées de bronze. Mais de cette quatrième journée résultent également le classement des 24 meilleures gymnastes qui concourront demain pour le concours multiple et enfin les deux dernières finales par spécialité aux massues et au ruban.

Notre championne de France Kseniya Moustafaeva se classe 10ème au concours général (9ème selon le classement de deux gymnastes maximum par nation) et se qualifie haut la main au ruban, son engin préféré, pour lequel elle termine 7ème en finale. Hormis un léger sursaut sur un rattrapé, sa prestation ne demeure pas moins superbe, elle s’est véritablement donnée à fond sur cet exercice, à en donner même quelques frissons… Cela permet d’effacer son gros déséquilibre aux massues qui l’a empêché d’intégrer la finale des massues, se laissant surprendre par la jeune américaine Laura Zeng qui lui dame le pion, la laissant aux portes de la finale.
Demain, Kseniya passera dans le groupe A (rangs 1 à 12) en seconde partie de soirée. Elle jouera sa qualification olympique, à savoir que les 15 premières remporteront leur billet pour les Jeux de Rio 2016.

Après sa victoire au ballon mardi soir, la russe Yana Kudryavtseva remporte son troisième titre mondial aux massues et son second au ruban. Bien que n’effectuant pas sur demi-pointe certains équilibres afin de préserver sa cheville gauche blessée, ses enchaînements restent à un niveau technique et à une fluidité inégalables. Même si elle craignait que sa coéquipière Margarita Mamun ne la devance au ruban, ce n’est pas le cas. Mamun s’empare de l’argent à cette spécialité après quelques petites imprécisions, elle ne s’est pas qualifiée aux massues après des échappés sans chute lors des qualifications, c’est Alexandra Soldatova qui remporte la seconde place pour la Russie et qui décroche l’argent à cette finale malgré des erreurs de trajectoires et des séries d’éléments qui manquent encore de précision, notamment sur les roulades.

Quant à l’ukrainienne Anna Rizatdinova, elle décroche de nouveau le bronze aux massues et au ruban après le cerceau. Elle ne laisse ainsi aucune chance à la biélorusse Melitina Staniouta qui reconnaît, dès sa sortie de praticable, ses erreurs sur certains lancés et des fautes de tenue de jambes non tendues… entre autres. Ces gymnastes en sont à quatre jours de compétition jusqu’à trois passages par jour (mardi et jeudi) comme pour la coréenne Son Yeon Jae, 5ème au ruban et 8ème aux massues en finale qui réalise des passages un peu hachés et des hésitations, preuve que la fatigue commence à se faire sentir.

Demain, les compteurs seront remis à zéro avec l’ultime compétition individuelle pour laquelle les 24 gymnastes ci-dessous s’illustreront aux quatre engins avec encore de belles surprises en perspective.

Les 24 qualifiées (à raison de 2 gymnastes max. par fédération) pour le concours multiple de demain :
Groupe A : 1 – Yana Kudryavtseva (RUS), 2 – Margarita Mamun (RUS), 3 – Anna Rizatdinova (UKR), 4 – Yeon Jae Son (KOR), 5 – Melitina Staniouta (BLR), 6 – Marina Durunda (AZE), 7 – Salome Pazhava (GEO), 8 – Neta Rivkin (ISR), 9 – Kseniya Moustafaeva (FRA), 10 – Laura Yihan Zeng (USA), 11 – Carolina Rodriguez (ESP), 12 – Varvara Filiou (GRE)
Groupe B : 13 – Neviana Vladinova (BUL), 14 – Elizaveta Nazarenkova (UZB), 15 – Ekaterina Galkina (BLR), 16 – Sakura Hayakawa (JPN), 17 – Viktoria Veinberg Filanovsky (ISR), 18 – Kaho Minagawa (JPN), 19 – Jana Berezko-Marggrander (GER), 20 – Veronica Bertolini (ITA), 21 – Sabina Ashirbayeva (KAZ), 22 – Nicol Ruprecht (AUT), 23 – Mariya Mateva (BUL), 24 – Eleonora Romanova (UKR)

Gymnastes entrantes dans le top 24 (en comparaison avec Izmir 2014) : Laura Zeng (USA), Jana Berezko-Marggrander (GER), Sabina Ashirbayeva (KAZ) et Eleonora Romanova (UKR)
Gymnastes sortantes du top 24 (en comparaison avec Izmir 2014) : Viktoria Mazur (UKR), Patricia Bezzoubenko (CAN), Jouki Tikkanen (FIN) et Jasmine Kerber (USA)

Résultats par équipe : cliquez-ici !
Résultats individuels (total des trois meilleurs résultats) : cliquez-ici !
Finale massues : cliquez-ici !
Finale ruban : cliquez-ici !
Crédit photos : © Enrico de Valle et Fanny Cortyl – Kseniya Moustafaeva.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté