Catégorie ‘Circuit Grand Prix’

Direction le Grand Prix de Holon (ISR) ce weekend qui se déroulait en même temps que les championnats de France à Chambéry. En individuel, la russe Arina Averina, vice championne du monde, prend le lead au concours général. Elle décroche l’or au cerceau et l’argent au ballon mais elle ne se classera que 6ème à la finale des massues suite à deux lâchés et 5ème au ruban après qu’un noeud l’ait pénalisée pendant de longues secondes en s’immisçant dans son enchaînement.
Sa coéquipière Alekasandra Soldatova, 2ème du général ne participera pas aux finales des massues et du ruban (surement une légère blessure) auxquelles elle s’était qualifiée. C’est Ekaterina Selezneva, juste derrière, qui participe de ce fait aux quatre finales après sa 3ème place des qualifications. Elle prend l’argent au ruban, le bronze aux massues et ne se classe que 4ème au cerceau et au ballon, alors qu’elle était bien plus forte sur ces deux passages au concours général.

La biélorusse Ekaterina Galkina, 4ème, se pare d’or au ballon, victoire largement méritée et très attendue par le petit monde de la GR. Elle décroche le bronze au cerceau mais dégringole en 5ème position aux massues avec des imprécisions et passe totalement à côté de son ruban pour lequel elle se classe en 8ème et dernière place.

Pour les massues d’or, place à la géorgienne Salome Pazhava, 6ème, qui se pare du titre en finale au même titre que l’italienne Milena Baldassarri, 7ème, qui ne cesse de gravir les échelons et qui décroche l’or au ruban et le bronze au ballon.

Quant aux ukrainiennes Vlada Nikolchenko, 8ème, et Yeva Meleschuk, 12ème, elles remportent respectivement l’argent aux massues et le bronze au ruban.

Du côté des ensembles, les russes prennent la tête de la compétition au concours général mais ne prendront que le bronze au combiné et la 4ème place aux cerceaux.
L’Ukraine, 2ème, ne monte pas sur le podium aux ballons/cordes mais s’emparent de l’argent aux cerceaux alors qu’Israël prend une belle revanche sur sa 3ème place des qualifications, devant son public, en décrochant l’or à chaque finale.

Enfin, c’est l’Estonie qui sort son épingle du jeu en montant sur le podium aux deux finales, avec une médaille d’argent au combiné et une de bronze aux cerceaux.

Résultats : cliquez-ici !

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La 32ème édition des Internationaux de Thiais s’est achevée en fin d’après-midi avec un brin de nostalgie pour la gymnastique rythmique française et mondiale puisqu’il s’agissait du dernier tournoi d’Olivier Aubrais, photographe incontournable de la discipline. Il va vraiment nous manquer même si la relève est assurée, on ne pouvait s’empêcher de guetter ses clichés portés par son « regard » qui faisait sa patte, ça va faire tout drôle, comme une gymnaste qu’on affectionne et qui quitte le praticable…

Pour revenir à la compétition en elle-même, l’ensemble France était particulièrement attendu pour présenter ses nouveaux enchaînements. Le stress était de la partie, pas étonnant quand on passe devant son public même si l’équipe s’était illustrée, il y a peu, à la Strass’Cup à Strasbourg. Après une sortie aux cerceaux et également d’un ballon au combiné, leur niveau de difficultés étant bien relevé, les filles se classent 8èmes au concours général et s’inscrivent aux deux finales. Avec encore une sortie, pas sur le même échange, aux cerceaux, elles arrivent néanmoins à se classer 7èmes en gagnant une place et 6èmes aux cordes/ballons, ce qui est un bon résultat et qui donne de l’espoir pour la suite de la saison surtout quand on sait que les qualifications olympiques des ensembles auront lieu en septembre aux mondiaux de Sofia (BUL).

Toujours en ensemble, les italiennes prennent aisément la tête au général devant les ukrainiennes et les azéries. J’ai d’ailleurs toujours autant de frissons pour leur enchaînement aux cinq cerceaux. Malheureusement, elles passent à côté en finale avec une sortie qui les déstabilisera jusqu’à la fin… Elles prennent néanmoins le bronze à cette finale alors qu’elles empochent une seconde médaille d’or au combiné.

Très fan également du 5 cerceaux de l’Ukraine, leur médaille d’or est tout simplement méritée avec beaucoup de fluidité et d’originalité tant au niveau de l’exécution que de la musique et de la chorégraphie. Quant au ballons-cordes, elles devront se contenter du bronze et repartent ainsi avec une médaille de chaque métal.

Les azéries se font damer le pion et restent en 4ème position à chaque finale, ne renouvelant pas le podium, alors que les biélorusses se ressaisissent en décrochant l’argent aux deux passages après leur décevant classement de la veille.

© Créapik – L’ensemble France aux 5 cerceaux

En individuel, Axelle Jovenin et Valérie Romenski, toutes deux du Pôle de Calais, commettent de grosses erreurs aux massues et au ruban notamment dont des chutes d’engin. Elles se classent respectivement 20ème et 26ème. Invitée en finale, Axelle se classe 9ème au cerceau, au ballon et aux massues alors qu’elle prend une très jolie 5ème place au ruban ! Comme quoi, rien n’est jamais perdu d’avance.

La russe Dina Averina, championne du monde, décroche la première place au concours général malgré une sortie au cerceau après un malheureux coup de pied qui le fait glisser alors qu’elle préparait un lancé du pied en tour illusion. Elle remporte également l’or aux finales du ballon et du ruban et l’argent aux massues.
Sa jumelle Arina Averina commet une sortie au ballon et un lâché aux massues qui l’éloignent définitivement du podium général. Le lendemain, elle remporte l’or aux massues et l’argent au cerceau après un final très juste.
Médaillée d’argent au général, Ekaterina Selezneva décroche l’argent au ruban et le bronze au cerceau en finale.

La bulgare Boryana Kaleyn, 3ème, essuie quelques petits déséquilibres et réitère le bronze en finale du ballon et des massues. Sa coéquipière Katrin Taseva, s’empare, elle, du bronze au ruban.

Contre toute attente, l’israélienne Nikol Zelikman décroche l’argent au ballon.

Tous les résultats du GP Thiais 2018 : cliquez-ici !

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La Deriugina Cup (UKR) s’inscrivait ce weekend comme la seconde étape Grand Prix de la saison. L’Ukraine a d’ailleurs logiquement remporté les trois médailles d’or en jeu en ensemble devant Israël et l’Estonie au concours général et aux deux finales.

La russe Ekaterina Selezneva s’impose au concours général individuel et décroche l’or aux finales du ballon et du ruban. Elle s’empare également de l’argent au cerceau et aux massues. Sa coéquipière, Maria Sergeeva, 3ème, lui dame justement le pion sur ses deux finales en prenant la première place sur le podium. Elle devra par contre se contenter du bronze au ballon et d’une malheureuse 4ème place au ruban après des imprécisions.

La bulgare Katrin Taseva, médaillée d’argent au général ainsi qu’aux finales du ballon et du ruban, décroche le bronze aux massues suite à un déséquilibre sur un pivot I. Seulement 8ème au cerceau, elle n’avait pu rattraper sa maladresse en échappant son engin sur son départ de souplesse avant.
C’est l’ukrainienne Olena Diachenko qui récupère le bronze in extrémis à cette finale alors qu’elle a elle-même commis beaucoup d’hésitations et un gros déplacement pendant son enchaînement.

Sinon, j’étais bien heureuse de retrouver les passages de la géorgienne Natela Bolataeva et ai également eu un petit coup de coeur pour l’ukrainienne Yanika Vartlaan que je ne connaissais pas vraiment encore…

Tous les résultats : cliquez-ici !

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Le Grand Prix de Moscou fait toujours partie des grands événements qui marquent le début de la saison. Si les gymnastes en lice s’affrontaient ce weekend avec de tous nouveaux enchaînements pour la plupart, la journée de jeudi était quant à elle très importante puisqu’il s’agissait des qualifications européennes pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se dérouleront à Buenos Aires (ARG) au mois d’octobre. Les deux tricolores engagées ont particulièrement brillé en s’inscrivant dans les 18 quotas alloués sur les 56 participantes inscrites. Célia Joseph Noël (Pôle d’Evry) se qualifie en 15ème position alors que Maëna Million (Pôle d’Orléans) se classe 18ème ! Petite déception néanmoins pour cette dernière qui ne partira pas aux Jeux puisqu’une seule représentante par pays repartait avec le précieux ticket. C’est en tous cas un sans faute qui présage toujours beaucoup de bon pour la suite. Bravo à elles ! Attention, le quota est alloué à la délégation et n’est pas nominatif !
La France s’inscrit en 10ème position de la compétition junior par équipe.

Quant au Grand Prix, Axelle Jovenin (Pôle de Calais) se classe 21ème sur 42 participantes en signant quatre passages sans chute. Kseniya Moustafaeva a repris, il y a peu, le chemin de l’entraînement depuis son retour de blessure et compte bien se remettre à niveau le plus rapidement possible. Reste plus qu’à lui souhaiter le meilleur !

Toujours en individuel, la championne du monde, la russe Dina Averina remporte le concours général ainsi que les finales au cerceau et aux massues. Elle décroche l’argent au ballon malgré une sortie. A l’issue de son enchaînement aux massues, elle se luxe la hanche et déclare forfait pour la finale du ruban.
Sa jumelle Arina, vice championne du monde, décroche la deuxième place au général. Engagée en finale du cerceau et du ballon, elle déclare forfait avant la compétition. Je n’en connais pas les raisons.
Pour continuer avec les russes, Yulia Bravikova se classe 3ème mais ne ne se qualifie pas en finale, n’obtenant pas des scores supérieurs à ses coéquipières (2 gyms maxi / pays). C’est donc Aleksandra Soldatova, très attendue en ce début d’année, 4ème, s’illustre aux massues et au ruban en finale et remporte l’argent. Elle présente, comme les autres, un très haut niveau de difficultés, mais n’aura pas réussi à réaliser un seul sans faute de tout le weekend.

© FFG – Célia Joseph-Noël et Maëna Millon avec la délégation française

La bulgare Boryana Kaleyn, 10ème du concours général, réalise une belle performance au ballon et remporte l’or sans problème en finale. Elle décroche l’argent au cerceau et le bronze au ruban. Sa chute aux massues lors des qualifications ne lui permet pas de participer à cette finale. Très soutenue par les français, les supporters avaient autant d’yeux pour elle que pour Axelle puisque Boryana s’entraînait jusqu’à maintenant au Pôle de Strasbourg et matchait aussi sur les compétitions françaises. Bien que ce soit pas une surprise, elle fait véritablement partie de la relève bulgare !

La biélorusse Ekaterina Galkina, 5ème et certainement la plus expérimentée de toutes, réalise des passages en demi-teinte en finale avec notamment deux échappés au cerceau. Elle remporte tout de même l’or au ruban (perso, j’adore !) et le bronze au cerceau et au ballon.

Nouvelle venue sur le circuit sénior, l’israélienne Yuliana Telegina se hisse sur la 3ème marche du podium aux massues.

Du côté des ensembles, seuls quatre ensembles étaient en compétition. La Russie remporte le titre au concours général devant les bulgares et les finlandaises. L’Ouzbékistan reste 4ème. En finale, les bulgares inversent la tendance avec un passage aux 5 cerceaux vraiment sublime qui ne fait aucun doute avec les hésitations des russes. Elles décrochent ainsi l’or aux cerceaux et l’argent aux cordes-ballons. Les russes reprennent le dessus au combiné.
Sans surprise, les finlandaises sont 3èmes aux deux passages et les ouzbeks, 4èmes.

Qualifications juniors JOJ Buenos Aires : cliquez-ici !
Résultats GP + autres concours : cliquez-ici

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail
  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté