Les championnats d’Europe de Guadalajara (ESP) se sont terminés ce soir avec des résultats encourageants pour l’équipe de France qui s’illustrait en individuel et en ensemble. Les tricolores se classent 8èmes par équipe (concours général ensemble + individuelles juniors). L’ensemble prend la 10ème place et aurait pu espérer mieux, notamment aux cerceaux, suite au raté sur leur ultime rattrapé.
En revanche, Célia Joseph-Noël (Pôle d’Evry) s’est qualifiée en finale aux deux engins qu’elle présentait pendant le concours par équipe. Elle prend la 8ème place au cerceau et au ruban.
Manelle Inaho (Pôle d’Evry), Hélène Karbanov (Pôle de Calais) et Maëna Millon (Pôle d’Orléans) ont présenté également deux engins chacune pour arriver aux 8 exercices obligatoires du concours junior. Quelques imprécisions par ci par là, mais le travail paye et la France peut réellement être fière de son collectif y compris le travail des entraineurs et de toutes les personnes qui encadrent ces gymnastes jour après jour dans leurs centres d’entraînement respectifs ou à l’INSEP.
Pour le concours multiple individuel de cet après-midi, Axelle Jovenin réalise une belle compétition malgré des cafouillages au ballon, son dernier engin. Elle se classe 19ème sur les 24 participantes en lice.

Pour revenir aux têtes de classement, les russes ont largement raflé le titre européen par équipe avec également celui des ensembles et de chaque finale individuelle junior avec la victoire de Polina Schmatko au cerceau, de Lala Kramarenko au ballon et au ruban et de Daria Trubnikova aux massues.

Mais si l’ensemble sénior russe est une nouvelle fois sacré champion d’Europe au concours général, elles perdent pied en finale avec de grossières erreurs et hésitations. Elles arrivent néanmoins à récupérer le bronze aux cerceaux mais se classent 7èmes au combiné avec une sortie de corde, un échappé de ballon et des imprécisions tout au long de leur enchaînement.

C’est donc en toute logique que les italiennes, médaillées d’argent et vice championnes d’Europe s’emparent de l’or aux cerceaux sur leur magnifique interprétation du Lac des Cygnes dont je suis absolument fan (à force de le répéter je crois que tout le monde le sait :). Médaillées d’argent aux cordes/ballons, on sent réellement qu’elles se font plaisir sur le praticable et on ne peut qu’être ravi de leurs performances.

La Bulgarie, médaillée de bronze au général à cause d’une erreur de trajectoire qui leur coûte une sortie de ballon au combiné, réussit à parfaitement se ressaisir en finale en décrochant l’or, amplement mérité. Pas de podium pour cette redoutable et homogène équipe aux cerceaux puisqu’elles commettent un lâché sur un échange avec un gros déplacement.

Les ukrainiennes également époustouflantes aux cerceaux s’emparent de l’argent, on aurait presque pu les voir sur la plus haute marche du podium avec les italiennes à cette finale. Quant aux azéries, aux résultats très en dents de scie cette saison, elles profitent de la chute des russes pour monter sur la 3ème marche du podium au combiné !

© Thomas Schreyer / FFG – Au second plan de gauche à droite : Axelle Jovenin, Maëna Millon, Célia Joseph-Noël, Manelle Inaho, Hélène Deconninck, Danaé Collard, au premier plan de gauche à droite : Chloé Sivadier, Iliona Prioux, Elisabeth Rachid, Hélène Karbanov et Eloïse Marchon.

Le format des années paires récompense la championne d’Europe en titre parmi les 24 gymnastes individuelles séniors qualifiées lors de l’édition précédente.
La bataille était de taille entre les jumelles russes Averina, déjà sacrées championne du monde et vice championne du monde l’année dernière à Pesaro (ITA). Guadalajara était déjà de bonne augure il y’a quelques semaines pour Arina, la n°2, qui vient ici damer le pion à sa soeur ‘intouchable’. Mais Dina n’est pas si indestructible, puisqu’elle commet de grossières erreurs au cerceau, au ballon et au ruban. Les pleurs sont certes bien de déception mais elle partage tout de même le podium avec sa jumelle même si c’est en seconde position.

On peut sûrement être fortement déçu du final sans ruban de Linoy Ashram (ISR), des lâchés répétés de Salome Pazhava (GEO) ou encore de la sortie de ballon de Neviana Vladinova (BUL) au tout début de son programme mais on peut être ravi de la 3ème place de la biélorusse Ekaterina Galkina qui réussit la meilleure compétition de sa saison. Pour ma part, je trouve cette médaille de bronze vraiment méritée.

Bref, une compétition de cette ampleur, c’est toujours beaucoup d’émotions, mêlées de joie, de déception, mais c’est un rendez-vous qu’on ne louperait pour rien au monde. Je remercie ceux et celles qui m’ont envoyé des photos et des petits mots qui me vont droit au coeur 🙂 N’hésitez surtout pas à partager en commentaire vos impressions sur ces championnats d’Europe que vous ayez été sur place ou derrière votre écran !

Résultats : Cliquez-ici !

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

2 Réponses à “Guadalajara 2018”

  1. Christophe dit :

    Bonjour! Je suis malheureusement surpris de constater que l’une des révélations de la saison passée, la biélorusse, Alina Harnasko n’était pas présente à ces championnats d’Europe. Savez-vous pour quelle raison? Une blessure? Pas encore prête?

Laisser un commentaire

  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté