Mélany Duval (Calais GRS) décroche son second titre en Nationale A 18 ans et plus aux championnats de France de Besançon le weekend dernier. Elle a gentiment accepté de me faire part de ses impressions.

Bodychou : Une seconde victoire à ces championnats de France ? Logiquement facile ou pas du tout ?
Mélany Duval : En effet, c’est la 2ème année consécutive que je tiens vivement à remercier mon entraîneur et toutes les personnes qui m’ont soutenue et accompagnée.
En revanche, je ne pense pas que la victoire était facile car toutes les gymnastes avaient toutes un bon niveau. Comme Lisa Baudin et Maelle Hermelin qui, elles, etaient déjà sur le podium dans la catégorie Nationale A 16/17 ans l’an passé. Mais je ne vais pas le cacher, je suis venue ici pour gagner et conserver mon titre.

B : Comment as-tu préparé cette compétition ?
MD : J’ai été déscolarisée une semaine avant les championnats de France pour les préparer au mieux en plus de mes horaires habituels d’entraînement.

B : Vers un 3ème titre en 2019 ?
MD : Je ne dirais pas non à un 3ème titre, ce serait tellement incroyable !

B : Quelle est la différence pour toi entre concourir en élite et depuis quelques années en Nationale A ?
MD : Je dirais que la seule différence concerne la charge de travail un peu moins conséquente puisque nous n’avons plus que 2 engins au lieu de 4.

B : On te voit tout sourire à l’issue de tes passages et à l’annonce du résultat, qu’est-ce qui aujourd’hui te fait le plus vibrer ?
MD : Le fait d’être une seconde fois championne de France !!!

B : Quelles gymnastes admires-tu ?
MD : Ma préférée restera la russe Margarita Mamun, championne olympique à Rio en 2016 mais j’aime beaucoup le travail de l’italienne Alexandra Agiurgiuculese et de la géorgienne Salome Pazhava.

B : Comment as-tu commencé la GR ?
MD : En baby gym à l’âge de 3ans, puis j’ai intégré le sport études en CE2 jusqu’à aujourd’hui encore.

B : Tes projets à côté de la GR ?
MD : Je suis en 2ème année de STAPS pour pouvoir passer le CAPEPS et devenir ainsi enseignant d’E.P.S.
Je fais également du hip hop depuis maintenant 3-4 ans, c’est une activité très différente de la GR mais que j’adore pratiquer.

B : L’engin que tu préférais à tes débuts et maintenant avec l’expérience ?
MD : Mon engin préféré à mes débuts, c’était la corde mais maintenant c’est les massues car je me sens plus à l’aise même si j’aime beaucoup les autres engins.

B : Un message pour les petites GR en devenir ?
MD : Qu’il faut toujours s’accrocher à ses rêves car tout est possible. Qu’il ne faut surtout pas abandonner peu importe les difficultés. Et toujours se faire plaisir sur le praticable !

Crédit photo © Fanny Cortyl

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté