Les Jeux Mondiaux de Wroclaw (POL) ont débuté vendredi. Tous les quatre ans, en année post-olympique, ils récompensent les finales par spécialité des disciplines olympiques qui ne présentent qu’un concours général aux Olympiades comme la GR. Bien entendu, avec le retrait de la compétition de certaines gymnastes et le nouveau code de pointage en vigueur, on ne retrouve pas tout à fait les mêmes têtes alors que les nations qualifiées soient les mêmes qu’aux Jeux. Rien qu’en ce qui concerne le podium olympique, les russes Margarita Mamun (or) et Yana Kudryavtseva (argent) ainsi que l’ukrainienne Anna Rizatdinova (bronze) ont toutes trois mis un terme à leur carrière gymnique, pour ne citer qu’elles. Les ensembles ne sont pas concernés par les Jeux Mondiaux.

On pouvait tout de même faire confiance à la tricolore Kseniya Moustafaeva pour faire honneur à sa 10ème place en finale olympique à Rio (BRA). Après un enchaînement au ballon laborieux qui l’éloigne inexorablement de la finale (19ème) et une 10ème place au cerceau lors de la première journée de compétition, c’est finalement aux massues et au ruban qu’elle se qualifie en finale le lendemain en 7ème position aux deux engins. Elle termine 6ème aux massues et 8ème au ruban après de grosses étourderies dont trois rattrapés ratés sur ce dernier engin.

Malgré la fatigue, j’ai réussi à faire un bon passage aux massues. Au ruban, ce fut un peu plus compliqué. Je suis plutôt satisfaite de ma compétition. Il s’agit là d’une excellente étape dans le cadre de ma préparation des Championnats du monde. Merci à tous de m’avoir soutenue, cela fait toujours chaud au cœur et me booste toujours plus. Je vais continuer de travailler afin de donner le meilleur de moi-même. – Kseniya Moustafaeva / FFG

Quant aux médaillées, on retrouve sans surprise les soeurs russes Averina en pole position. Championnes d’Europe aux quatre engins cette année à Budapest (HUN) (Arina Averina – ballon et massues / Dina Averina – cerceau et ruban), elles ont encore réussi une belle compétition très relevée en difficultés. Alina Averina s’impose au cerceau, au ballon et au ruban. Elle devra néanmoins se contenter du bronze aux massues après un lâché dans le dos sur un tour illusion et quelques imprécisions. Elle obtient la même note (16.300) que Linoy Ashram mais afin qu’il n’y ait pas d’ex-aequo, les juges se basent sur l’exécution et son score était inférieur à celui de l’israélienne.
Dina Averina décroche l’or aux massues suite aux erreurs de sa soeur et s’empare de l’argent aux trois autres spécialités.

L’israélienne Linoy Ashram prend l’argent aux massues grâce à une note d’exécution supérieure de deux centièmes sur celle d’Arina Averina. Elle s’empare également du bronze au cerceau.
Au ballon et au ruban, c’est Ekaterina Galkina qui récupère le bronze avec beaucoup de grâce et une technique à l’engin très précise et originale, digne de l’école biélorusse. Elle s’était classée 6ème de la finale olympique à Rio l’été dernier.

Résultats : cliquez-ici !

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté