Voici déjà la dernière journée de ces championnats du Monde de Stuttgart qui se clôture avec les finales des ensembles aux 5 rubans et au combiné 2 cerceaux / 6 massues. C’est encore pour moi une expérience formidable, des moments inoubliables, ainsi que de merveilleuses rencontres et retrouvailles, tout ce que représente un événement sportif tel qu’un championnat du Monde. Merci aux gymnastes, aux entraîneurs, aux photographes, à tous les acteurs de la discipline, aux organisateurs, aux amoureux de gymnastique et bien entendu à vous, chers internautes, qui prenez la peine de me lire encore et toujours.

Les russes, sacrées championnes du monde au général hier, présentent de nouveau de superbes passages mais manquant de précision néanmoins. Médaillées d’or au combiné cerceaux/massues (photo ci-contre © FIG), elles se contentent de l’argent aux rubans après un rattrapé final qui n’a pas abouti comme prévu (entre les quatre autres hampes).

C’est l’Italie qui décroche haut la main le titre aux rubans, leur première médaille d’or sur ce cycle olympique avec cette équipe. Il ne faut pas oublier que les italiennes ont été championnes du monde en 2009, 2010 et 2011, vice championnes olympiques à Athènes en 2004 et médaillées de bronze à Londres en 2012. Les « Farfalle » s’emparent également de l’argent au combiné bien qu’on aurait beaucoup aimé les retrouver sur la plus haute marche du podium, même à égalité avec le russes… Leurs enchaînements font tout simplement vibrer tant en émotion qu’en qualité d’exécution et d’originalités techniques.

Les bulgares, vice championnes du monde 2015, remportent le bronze au combiné alors que les japonaises, qui ont littéralement enflammé le public avec leur sans-faute et leur final exceptionnel, sont récompensées du bronze aux rubans.

Quant à l’Espagne, 3ème hier, elle ne peut espérer une place sur le podium aux rubans étant donné qu’une collaboration n’a pas eu lieu, ce qui les fait reculer à la 6ème place. Les ibères ne présentent pas leur second passage, déclarant forfait avant la finale pour blessure d’une des membres de l’équipe. Elles donnent ainsi l’opportunité à l’Azerbaidjan, première réserve, de rentrer dans la compétition à leur place.© FIG – L’Italie, championne du monde aux 5 rubans, avec un sacré clin d’oeil aux anciennes

Résultats finale 5 rubans : cliquez-ici !
Résultats finale 2 cerceaux + 6 massues : cliquez-ici !

Ne manquez pas Kseniya Moustafaeva à 18h15 sur RMC Sport ~> cliquez-ici !