Simona Peycheva est née à Sofia en Bulgarie le 14 mai 1985. Elle commence la gymnastique rythmique à l’âge de 7 ans et intègre le haut niveau trois ans plus tard en 1995 à l’Academic de Sofia. Du haut de ses 1,61 mètre, Simona incarne le renouveau de l’école bulgare après la retraite de Maria Petrova en 1996. D’ailleurs, 2001, sa première année en tant que sénior va être l’une des plus belles de sa carrière. 4ème à la corde, 6ème au cerceau et aux massues et 8ème au ballon aux championnats d’Europe de Genève sont un classement honorable pour une petite puce de 16 ans qui débarque sur la scène internationale. C’est également une bonne prise de température puisque quelques mois plus tard, aux championnats du Monde de Madrid, et non des moindres, elle remporte l’or au cerceau, au ballon et aux massues et l’argent à la corde et au concours général après la suspension et le retrait des titres des russes Alina Kabaeva et Irina Tchachina, sanctionnées pour dopage.
L’année d’après, en 2002, elle termine 4ème aux championnats d’Europe de Grenade et remporte le bronze à la corde et au ballon. Très dynamique dans ses évolutions, rapide et précise, Simona n’en est pas moins fragile et se casse le pied droit en juin 2002. Ne voulant pas cesser la compétition, elle continue grâce à des piqûres anti-douleur mais ses blessures sont sérieuses. Elle est connue pour son moral d’acier et son caractère bien trempé, si bien qu’elle passe même son permis de conduire avec son pied cassé. En 2003, elle ne participera pas aux mondiaux de Budapest mais sera présente aux Européens de Riesa où elle décroche le bronze aux massues.

« J’avais mal, la douleur était atroce. J’ai continué la compétition pendant plus d’un an dans cet état, donc passer mon permis de conduire, même avec le pied cassé, était un jeu d’enfant. Il faut dire que la conduite me passionne. »
Propos recueillis par Angel Krasimirov pour Reuters 2007

Malgré de bons résultats et plusieurs podiums en 2003-2004, Simona subit un ban de dix mois pour prise de diuritiques mais elle se qualifiera tout de même aux Jeux d’Athènes aux côtés de sa coéquipière Elisabeth Paisieva. Elle sera finaliste et prendra une 6ème place olympique.
En 2005, on la retrouve 5ème aux championnats d’Europe de Moscou mais elle ne décroche aucun podium en finale, il en est de même aux mondiaux de Baku la même année. Simona fait tout de même partie du top 10 voire du top 5 mondial, ce qui n’est pas non plus négligeable.
7ème aux championnats d’Europe de Baku en 2007 et 10ème aux championnats du Monde de Patras, elle se qualifie aisément pour une nouvelle olympiade alors qu’elle ne pouvait pas bouger la veille de la compétition et qu’elle n’avait pas pu s’entraîner pendant toute la semaine précédente. Néanmoins, elle participera aux Jeux de Pékin 2008 pour lesquels elle terminera 10ème et finaliste. Ce n’est pas tout le monde qui pourrait le faire.
Juste après les Jeux, Simona tombe enceinte et met un terme à sa carrière mais pas à la gymnastique. Le 6 juin 2009, Goran Petrov et Simona Peycheva mettent au monde un petit Aleksey.

Revoir les vidéos de sa carrière en cliquant ici !