Lumière surNatalia Lipkovskaya

le 18 septembre 2009Commentaires fermés sur Natalia Lipkovskaya

Natalia Lipkovskaya est née le 26 avril 1979 à Krasnoyarsk en Russie. Elle commence la gym à l’âge de 4 ans au club Dynamo de Krasnoyarsk avec Olga Kudimova. Cette grande fille digne des beautés issues des contes des Mille et une Nuits va quitter très rapidement sa Sibérie natale pour rejoindre le centre d’entraînement de Moscou. Dès lors entraînée par la bélarusse Olga Boujanova et assistée par Irina Viner, Natalia termine deuxième de ses premières sélections russes et se voit déjà suivre les pas de Yana Batyrchina, vice-championne olympique à Atlanta et d’Amina Zaripova, 4ème à ces mêmes olympiades. Sa première apparition internationale a été au tournoi de Corbeil-Essonnes en 1995, tournoi qu’elle remportera haut la main deux ans plus tard. Aux championnats du Monde de Vienne en 1995, elle remporte l’or par équipe et termine 7ème du concours général. C’est aux mondiaux de Berlin en 1997, qu’elle remporte l’argent au général derrière l’ukrainienne Elena Vitrichenko et aux côtés de Yana Batyrchina, médaillée de bronze. Elle décroche encore l’or par équipe ainsi qu’au cerceau, deux autres médailles d’argent et une de bronze. Elle se voit aussi décerner le tout premier Prix de l’Elégance (Longines) à Berlin, récompense mise en place depuis à chaque championnat du Monde. La même année, aux championnats d’Europe de Patras, elle remporte le titre aux massues, enchaînement d’une interprétation spectaculaire.
Victime de son entrée tardive dans la GR internationale, Natalia n’avait pas pu faire partie des deux russes qualifiées pour Atlanta. Elle est alors très attendue pour Sydney en l’an 2000 où son public sait qu’elle fera forte impression. Malheureusement, suite à des blessures à répétition, Natalia arrête brusquement sa carrière en 1998 et se focalise sur ses études en psychologie.
Je n’ai pas réussi à trouver beaucoup d’infos sur la vie de Natalia Lipkovskaya qui a maintenant 30 ans. Elle a aisément réussi son diplôme en psycho mais je ne sais rien d’autre sur sa situation professionnelle ou même personnelle. Par contre, c’est une jeune fille qui craignait beaucoup le fait d’arrêter la gym car elle avait peur d’être oubliée. Aujourd’hui, je me rends compte qu’elle ne l’est pas mais je regrette vraiment son style. Je ne pense pas me tromper en soulignant avoir rarement vu une interprétation si profonde, si intense et si riche. A redécouvrir absolument!!

Vidéos:
Cliquez-ici

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Les commentaires sont fermés pour cet article.

  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté