Lumière surTamara Yerofeeva

le 18 avril 2009Commentaires fermés sur Tamara Yerofeeva

Tamara Yerofeeva est née le 4 mars 1982 à Kiev en Ukraine. Agée de trois ans, elle commence la gymnastique artistique, mais sera forcée d’abandonner par manque de force dans les mains. Poussée par ses parents qui souhaitent la voir devenir gracieuse et élancée, elle ne perd pas de temps et s’inscrit à la gymnastique rythmique à l’âge de dix ans. Elle est alors loin de penser qu’elle deviendra la numéro un de son pays. En 1996, l’école de son quartier n’ayant plus grand chose à lui apprendre, elle intègre la Deriuguina School et de ce fait, l’équipe nationale ukrainienne. Cependant, ses entraîneurs ne lui reconnaissent pas un quelconque talent et décident de l’insérer dans l’ensemble. De toute manière, avec une vue d’ensemble, toutes les gymnastes de cette école, à l’exception de Serebryanskaya et de Vitrichenko (qui étaient coachées par leur maman respective), ont été dans l’ensemble à un moment de leur carrière (Yerofeeva, Bessonova, Godunko, Popova, Kovalchuk…). La première compétition internationale que Tamara abordera sont les championnats d’Europe à Asker en 1996 en tant que membre de l’ensemble junior.
Mais très vite, Irina Deriuguina lui compose des enchaînements individuels même si elle continuera par la suite à alterner entre l’ensemble et ses compositions solo. Elle commence à remporter des médailles mais la russe Alina Kabaeva lui vole les titres juniors. Elle passe sénior en 1997 mais la pression des championnats du monde de Berlin est trop forte pour elle. Il faudra attendre 1999 pour que Tamara puisse enfin se forger un nom, elle gagnera d’ailleurs la médaille de bronze au ruban lors des mondiaux d’Osaka.
En 2000, elle se classe 5ème au général des championnats d’Europe de Saragosse et remporte l’argent à la corde. Cette même année, elle devient leader de l’équipe nationale, chose qui lui fera beaucoup de poids sur les épaules. Elle sait très bien qu’elle n’est pas prête à recevoir une médaille olympique et se classe 8ème des J.O. de Sydney.
Fin de cycle olympique oblige, le nouveau code entre en vigueur en 2001 et Tamara lutte contre les douleurs de dos imposées par le nombre de difficultés dorsales des nouveaux éléments et par son manque de souplesse. Elle pense à se retirer du circuit international mais ses entraîneurs la contraignent à rester. Aux championnats d’Europe de Genève, elle remporte le bronze au cerceau et aux massues et c’est un peu plus tard dans l’année, que la belle se verra décerner le titre de championne du monde au général et à la corde. Elle gagnera également le bronze au cerceau, au ballon et aux massues.
Petit bémol cependant, pour ceux et celles qui n’auraient pas suivi l’affaire ou qui découvrent la GR: c’est bien Alina Kabaeva et Irina Tchachina qui avaient été sacrées championne et vice-championne du monde à Madrid et Tamara était 3ème jusqu’à ce que les deux russes soient contrôlées positives au furosémide à la suite de la cérémonie protocolaire. Après annulation des médailles d’Alina et d’Irina par la F.I.G., Tamara reçut logiquement le titre mondial mais sans cérémonie et sans hymne national.
En 2002, aux championnats d’Europe de Grenade, elle remporte l’or au cerceau et l’argent au général, au ballon et aux massues. Puis ce sera encore trois médailles de bronze (cerceau, ballon et massues) qu’elle ajoutera à son palmarès à l’issue de la finale Coupe du Monde de Stuttgart.
2003 sera la dernière année de sa présence sur les praticables et l’année de la nouvelle star montante de l’Ukraine: Anna Bessonova, qui devient aussi forte que sa rivale. Tamara s’illustrera aux championnats d’Europe de Riesa où elle remportera l’argent aux massues et le bronze au cerceau et au ruban. Elle finira sa carrière sur une note un peu amère puisqu’elle ne se classera que 14ème au général des championnats du Monde de Budapest et ne se qualifiera qu’en finale du ballon avec une 4ème place sans podium à la clé.
Après 2004, Tamara aux beaux yeux de félin, sera engagée par le Cirque du Soleil pour une période de deux ans environ. Elle s’illustrera dans le spectacle Corteo aux côtés de ses ex-compétitrices, Yulia Raskina et Mary Sanders. En 2007, elle rejoindra un autre cirque: la Birdhouse Factory qui sera en tournée dans tout l’ouest des Etats-Unis. Enfin, depuis janvier 2008, Tamara Yerofeeva se produit à Las Vegas dans le spectacle « The Ultimate Variety Show » qui a lieu au V-Theater au Casino de Planet Hollywood. Elle était d’ailleurs passée en France nous présenter son numéro sur France 2 sur le plateau de l’émission: Le plus grand cabaret du monde.

Vidéos:
CdM Berlin 1997: corde
CdE Séville 1998: 3 rubans/2 cerceaux5 ballons
CdM Osaka 1999: cordecerceauballonruban
Deriuguina Cup 2000: cerceau
Tournoi de Corbeil-Essonnes 2000: corde
CdE Saragosse 2000: cordeballonruban
J.O. Sydney 2000: corde
Aeon Cup 2001: cordecerceauballonmassues
Deriuguina Cup 2001: cerceaumassues
Koop Cup 2001: cordecerceau
Tournoi de Corbeil-Essonnes 2001: cordemassues
CdE Genève 2001: cordecerceauballonmassues
CdM Madrid 2001: cordecerceauballonmassues
Aeon Cup 2002: cordecerceauballonmassues
Deriuguina Cup 2002: ballon
Grand Prix Moscou 2002: massues
Tournoi de Deventer 2002: ballon
Finale Coupe du Monde Stuttgart 2002: cordecerceau
CdE Grenade 2002: cordecerceauballonmassues
CdM Nouvelle-Orléans 2002: 5 rubans
Deriuguina Cup 2003: ruban
Masters (Grand Prix) de Berlin 2003: ballon
Grand Prix Holon 2003: ruban
Grand Prix Sofia 2003: ruban
Finale Grand Prix Innsbruck 2003: ballonmassuesruban
Tournoi de Corbeil-Essonnes 2003: cerceauballonmassuesruban
Tournoi de Deventer 2003: cerceau
CdE Riesa 2003: cerceaumassuesruban
CdM Budapest 2003: ballon
Corteo (Cirque du Soleil)

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Les commentaires sont fermés pour cet article.

  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté