Lumière surYulia Barsukova

le 4 mai 2008Commentaires fermés sur Yulia Barsukova

Yulia Barsukova est née le 31 décembre 1978 à Moscou. A l’âge de 5 ans, elle commence le patinage artistique au district Izmaylovo, quartier de Moscou où elle habite. Un jour, âgée de 8 ans, elle passe devant un gymnase et regarde les jeunes filles s’entraîner à la gymnastique rythmique. Elle veut immédiatement pratiquer et décide son père à l’inscrire.
Trois ans plus tard, elle va poursuivre ses études au lycée du district Tagansky qui intègre un département de gymnastique rythmique. Vera Silaeva, coach populaire et très réputé en Russie, l’entraîne jusqu’à ses 16 ans. (Il ne faut pas oublier que Yulia a débuté tardivement la gym). Elle décide, tout de même, de la présenter à Irina Viner, entraîneur principal de l’équipe nationale. Mais cette dernière n’apprécie pas du tout Yulia, elle trouve qu’elle est inexpressive et qu’elle ne sourit pas. C’est grâce au chorégraphe national, Veronica Shatkova, que Viner finit par céder. Elle n’arrêtait pas de lui rabâcher « qu’on ne laisse pas partir une ballerine tombée du ciel ».
Depuis ce temps, Yulia a fait sa place dans l’équipe de Russie et est souvent récompensée pour ses grandes qualités chorégraphiques. Elle a même reçu un titre non officiel de Miss du Théâtre Bolshoi (équivalent de l’Opéra de Paris à Moscou) alors qu’elle évoluait, le temps d’une soirée consacrée au 15ème anniversaire du magazine Ballet, au côté des étoiles du célèbre théâtre. Son interprétation au ballon de la Mort du Cygne fut alors applaudie de tous ainsi que des danseurs par une standing ovation.
Depuis son entrée sur la scène internationale gymnique, Yulia a remporté plusieurs titres malgré qu’elle ait été dans l’ombre d’Alina Kabaeva tout le temps de sa courte carrière. Sa plus grande surprise reste son titre de championne olympique en 2000 à Sydney. Là où personne ne s’y attendait et grâce à une grave erreur au cerceau de Kabaeva, Yulia Barsukova remporte la médaille d’or. Son talent est incontestable même s’il lui faudra beaucoup de temps pour croire à sa victoire.
Elle met un terme à sa jeune carrière juste après les Jeux pour se consacrer de nouveau à son premier coup de foudre: le patinage. Elle participera d’ailleurs au projet de la première chaîne russe « Stars on ice ».
Une entraîneur russe confiait que le plus important n’était pas d’effectuer son enchaînement sans faute mais de faire vivre son mouvement de telle manière qu’on se souvienne toujours de vous, peu importe que vous ayez commis ou non des erreurs. Yulia faisait partie de celles qui l’avaient compris sans qu’on le leur dise…

Vidéos:
Coupe d’Opale 1996: massuesruban
Aeon Cup 1999: cerceau
Tournoi de Corbeil-Essonnes 1999: cordecerceauballonruban
Champ. du Monde, Osaka 1999: cordecerceauballonruban
Grand Prix de Deventer 2000: ballonruban
Champ. d’Europe, Saragosse 2000: corde
J.O. Sydney 2000: cordecerceauballonruban
Original: Yulia évolue au ballon sur glace!!

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Les commentaires sont fermés pour cet article.

  • Flux RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Contact

Au bord du praticable...

Prochainement

Où pratiquer la GR ?

Catégories

Championnats de France Championnats d'Europe Championnats du Monde Jeux Olympiques Jeux Olympiques de la Jeunesse Circuit Coupe du Monde Circuit Grand Prix Autres rencontres Communauté